Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 beckett. jumping someone else's train.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: beckett. jumping someone else's train. Dim 2 Juil - 2:07



Beckett L.L. Pennyweather
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus nec neque ac purus blandit fringilla vitae vitae felis. Vestibulum tellus augue, porttitor ut velit nec, vestibulum cursus ligula. Fusce porttitor facilisis aliquet. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In et orci euismod, tincidunt dui sed, venenatis massa. Maecenas id orci a dolor semper volutpat. Phasellus eleifend massa ex, nec interdum nisi venenatis non. Nullam convallis, tellus at tempus hendrerit, leo nunc malesuada nibh, eget elementum justo neque eget dui. Quisque rhoncus nunc non venenatis faucibus. Sed blandit, nunc ac mollis tempor, est risus varius nibh, a volutpat felis nunc id metus. Suspendisse quis commodo turpis. Nulla eget sagittis sapien.
Liens à ajouter + À JOUR!
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus nec neque ac purus blandit fringilla vitae vitae felis. Vestibulum tellus augue, porttitor ut velit nec, vestibulum cursus ligula. Fusce porttitor facilisis aliquet. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In et orci euismod, tincidunt dui sed, venenatis massa. Maecenas id orci a dolor semper volutpat. Phasellus eleifend massa ex, nec interdum nisi venenatis non. Nullam convallis, tellus at tempus hendrerit, leo nunc malesuada nibh, eget elementum justo neque eget dui. Quisque rhoncus nunc non venenatis faucibus. Sed blandit, nunc ac mollis tempor, est risus varius nibh, a volutpat felis nunc id metus. Suspendisse quis commodo turpis. Nulla eget sagittis sapien.
liens recherchés
(f) nature du lien
description.
(f) nature du lien
description.
(f) nature du lien
description.
(m) co-animateur de son émission
Il anime avec elle une émission à la radio - lien à déveloper, mais ils deviendront amis à force de se connaitre. Elle va lui faire confiance avec ses confidences, son avis externe va lui faire du bien. Ils deviendront confidents.
(m) fuck friend
Beckett a besoin d'un mec avec qui elle va coucher librement, absolument sans attaches - ils ne le font que pour le physique. Ils ne se connaissent pas, ils ne savent rien de la vie de l'autre, et n'ont pas envie d'en savoir plus sur l'autre. Leurs conversations sont absolument superficielles. Sauf que Daxton va en être jaloux, et le détester sans même savoir qui il est. Il va être totalement contre leur relation, mais ne pourra absolument rien y faire.
(m) nature du lien
description.
fiche de night sky. / avatar de night sky. / gif de tumblr

_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.


Dernière édition par Beckett Pennyweather le Ven 7 Juil - 5:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Dim 2 Juil - 2:08




prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.



prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.



prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.

_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Dim 2 Juil - 2:08




daxton ''Dax'' danes
meilleur ami / love interest
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.



prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.



prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.

_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 29/05/2017
☰ messages : 634


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Lun 3 Juil - 23:08

Hello, un petit lien ?

_________________

✻ the wicked games
Amène ton amour bébé, j’apporterai ma honte. Amène les médicaments bébé, j’apporterai ma douleur. Mon cœur sera là, mes cicatrices seront là. Amène les verres bébé, j’apporterai à boire. Amène ton corps bébé, je t’apporterai la gloire. Et ce sont mes putains de mots aussi. Putain, laisse-moi t’aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Mar 4 Juil - 6:41

MAIS ABSOLUMENT!!! Une idée?

_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 29/05/2017
☰ messages : 634


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Jeu 6 Juil - 22:12

Je serai bien partit sur un lien plutôt mitigé, je vais t'expliquer pourquoi

Vu leur différence d'âges, elle peuvent se connaitre depuis l'université par exemple à moins que vu le boulot de Cheryl (commerciale pour une boite d'alcool) à joué quelque chose dans la rencontre. Du style, la radio où travaille Beckett voulait organisé un événement et c'est Beckett et Cheryl qui s'y coller d'où leur rencontre. Le feeling s'est bien passé vu leur caractère assez semblable.  

Je verrai bien avoir un lien négatif avec @Daxton Danes (quand il aura fait sa fiche de lien ) vu que c'est le genre de type qui l'insupporte (pour ça qu'elle commence à tomber amoureuse du même type qu'est @Enzo Spencer mais passons). Du coup, peut-être qu'en voyant Cheryl et Daxton ne pas s'apprécier, Beckett hésiterais à quel camps elle devait être. Ah moins qu'elle cherche à les faire s'apprécier mais ça ne sera pas gagner

Enfin, je ne sais pas trop si c'est très clair comme idée, désoler si ce n'est pas le cas

_________________

✻ the wicked games
Amène ton amour bébé, j’apporterai ma honte. Amène les médicaments bébé, j’apporterai ma douleur. Mon cœur sera là, mes cicatrices seront là. Amène les verres bébé, j’apporterai à boire. Amène ton corps bébé, je t’apporterai la gloire. Et ce sont mes putains de mots aussi. Putain, laisse-moi t’aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Ven 7 Juil - 0:46

J'adore ABSOLUMENT l'idée. Pour de vrai, c'est génial comme idée. MP moi pour qu'on discute de tout ça!

_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 29/05/2017
☰ messages : 634


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Sam 8 Juil - 19:55

Contente que ça te plaise j'ai fais part de l'idée de "haine" entre Dax et Cheryl. Et je te Mpotte tout de suite

_________________

✻ the wicked games
Amène ton amour bébé, j’apporterai ma honte. Amène les médicaments bébé, j’apporterai ma douleur. Mon cœur sera là, mes cicatrices seront là. Amène les verres bébé, j’apporterai à boire. Amène ton corps bébé, je t’apporterai la gloire. Et ce sont mes putains de mots aussi. Putain, laisse-moi t’aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Dim 13 Aoû - 13:21


Est-ce que je peux venir demander un lien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Ven 18 Aoû - 2:20

OUIIIIIIIIII cheers cheers cheers cheers

_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Ven 18 Aoû - 22:46

Alors je me disais, soit elles pourraient se connaître d'avant, soit Lily écoute très souvent la radio quand elle est sur son lieu de travail ou dans la voiture, donc elle pourrait être une des auditrice régulière de Beckett sur 107.2 Du genre, elle aurait déjà pu appeler sur l'émission ou je ne sais quoi ?

J'avoue que j'arrive un peu en touriste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 21/08/2017
☰ messages : 35


Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Mer 23 Aoû - 12:49

Je veux un lien stp :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Ven 25 Aoû - 3:16

LILY ; J'aime l'idée d'avoir une fan de radio pour Beckett. Ça fais différent. MP moi, on va travailler le lien en PV.

TESSA ; holy mother of dragons, oui!

_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 21/08/2017
☰ messages : 35


Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Dim 27 Aoû - 11:13

Ouiiii :3 Tu m'aurais interviewé à ta radio, qu'en penses-tu ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train. Dim 27 Aoû - 12:29

Je t'envoie un Mp I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: beckett. jumping someone else's train.

Revenir en haut Aller en bas
 

beckett. jumping someone else's train.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Assise dans le train
» Un coupe papier intégré et du silicone dans l'arrière train.
» besoin conseil pour avant train
» Un bien joli train
» Des serpents dans le train |libre aux serpentards]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE IS THE LOVE :: A Lifetime Of Memories :: Be Good To Yourself :: Got To Get Myself Together-