Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lily | Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Lily | Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible. Jeu 13 Juil - 1:15

LILY WALSH
Just like fire, burning up the way.

nom complet ☰ Lily Walsh. âge, date et lieu de naissance ☰ 25 ans que tu traînes les pieds sur ta jolie planète bleue. Née un 18 décembre 1991 à Weymouth. origine(s) et nationalité(s) ☰ De nationalité britannique et d'origines irlando-allemandes. statut civil ☰ fraîchement célibataire, toujours coincée dans une situation compliquée. statut familial ☰ tu as toujours pensé être fille unique, mais maintenant, il parait que tu as un grand-frère... Tu as l'impression d'être spectatrice de ta propre vie surtout depuis que tu sens ce petit être s'épanouir dans ton ventre. occupation(s) ☰ vétérinaire dans un petit cabinet de Weymouth center aux côtés de ton ancien maître de stage. orientation sexuelle ☰ hétérosexuelle. traits de caractère ☰ perfectionniste, souriante, têtue, ordonnée, doté d'un humour sarcastique, attentionnée, passionnée, matérialiste, indépendante, rancunière, forte, impatiente, sociable, gourmande, créative, sincère, énergique, coquette, sportive et débrouillarde. groupe ☰ LAUGH OFTEN LOVE MUCH.

forever young.
› Lorsque tu souris, Lily, deux fossettes se creusent sur tes joues. Et pendant longtemps, tu les as détestées parce que tes copines à l’école n’en avaient pas, parce que tu étais la seule à avoir des « troues » sur le visage. Mais avec le temps et grâce à Tommy, tu as appris à les aimer et maintenant, tu es fière de les porter. › Depuis ton entrée au lycée, tu n’as jamais passé plus de six mois consécutifs célibataire. Cependant, comme dirait ta grand-mère : tu n’as pas trouvé « chaussure à ton pieds ». Pendant un instant, tu avais pensé l’avoir en face de toi, mais il s’est enfui aussi vite qu’un courant d’air. › Tu fais du Yoga depuis ta première année de fac. Au départ, tu en avais seulement fait parce que c’était une option obligatoire, mais avec le temps c’est devenu ta petite drogue, tu ne loupes jamais l’un de tes cours. Tu as aussi commencé à courir de plus en plus. › Quand tu ne veux voir personne, tu aimes bien aller te réfugier dans l’un des cafés du coin et commander un grand chocolat chaud avec beaucoup de chantilly. › Tu travaille avec celui qui as été ton maître de stage durant ta dernière année de faculté. Il lui reste un an avant de partir à la retraite et il voudrait que tu reprennes le cabinet toute seule en temps voulu. › Tu as toujours pensé que tes parents étaient le petit couple parfait mais tu as vite déchanté quand tu as appris que tu avais un grand frère et que vous n’aviez pas le même père. › T’es tombée enceinte par accident. Au départ, tu avais prévu d’avorter. Cependant, tu n’en as pas été capable alors tu t’es enfuie du cabinet et maintenant, tu ne peux plus faire marche arrière. › Tu as récemment appris que tu avais un grand frère militaire de 26 ans. Enfin, un demi-frère. Tu n'as pas parlé à ta mère ou à ton père depuis la grande annonce, tu serait incapable d'expliquer pourquoi mais tu leur en veux.

so many candles... so little cake.
La pièce t’oppresse. Au fils des secondes, elle semble devenir de plus en plus étroites. Tu as de plus en plus de mal à respirer correctement, comme si l’air venait à manquer. Tu suffoques. Pourtant, tu es la seule à souffrir d’un curieux manque d’oxygène. Ton teins est blême Lily, d’une seconde à l’autre, tu pourrais t’écrouler au beau milieu de la salle d’attente de ton vieux médecin traitant sous les yeux de tous ce patient qui remarquent à peine ton état. Tu n’aurais jamais dû avoir à te retrouver ici. Tu n’aurais jamais dû oublier ta pilule, vous n’auriez jamais dû coucher sans préservatif. Tu n’aurais jamais dû te jeter dans les bras de ce crétin de Joe Dickers. Mais t’étais faible, trop sensible aux salades d’un homme qui ventait ses miraculeux changements. C’était un coup de tête, Lily, un coup de rien qu’est trop vite devenu un coup de reins. Tu te sentais seule, abandonnée, délaissée. Y a surement l'alcool qui coulait dans tes veines qui ne t'as pas aidé. T'avais l'impression que tout ton petit monde s’effondrait, t’avais perdu ton principal repère et il t’offrait une bouée. Ton meilleur-ami était parti sans même regardé derrière lui, sans même te laisser un message. Il ne répondait plus à tes textos, il ne décrochait plus à tes appels mal grès tous les messages désespérés que tu laissais sur son répondeur téléphonique. Tu le suppliais de revenir : « Tommy ? C’est encore moi… S’il te plait, réponds. Ce n’était pas de ta faute ! C'est... Revient s’il te plait, je m’inquiète pour toi. J’ai besoin de toi. Tu me manques. Tommy réponds je t’en supplie. » Ta voix craquait toujours sur la fin et tu finissais toujours par fondre en larmes en observant ton mur recouvert de vos souvenir.

Tu aimerais d’ailleurs que ton ancien meilleur-ami soit là, auprès de toi. Tu aimerais qu’il te tienne la main si fort que tu n’aurais plus peur de tomber, comme quand vous étiez petit. Après tout, ça a toujours été ça vous deux : Lily et Tommy, Tommy et Lily ; Les inséparables, le duo de choc. Vous ne vous êtes pas quitté depuis le bac à sable et ce n’est pas sa maladie qui t’aurais fait reculé. Tu as toujours aimé Tommy comme il était. C’était ton meilleur-ami, un peu ton tout. Il était le frère que tu n’avais jamais eu, ton confident, ton héro, il savait t’écouter parler pendant des heures de tes problèmes stupides sans émettre le moindre jugement. Quand tu parles de lui, tu as encore du mal à parler de votre relation au passé. Tommy. Ton Tommy. Tu aurais tout donné pour lui. Tu aurais été prête à quitter cette ville pour lui s’il te l’avait demandé. Tes « Je t’aime », ne semblait jamais aussi sincère avec ceux qui portaient fièrement le rôle de petits copains. Même avec Joe, tu n’as pas l’impression d’être aussi sincère. Tu sortais en douce de chez toi pour le rejoindre. Tu essayais d’avoir les épaules assez solides pour le déchargeait un peu de cette saloperie qui lui pourrissait la vie, lui montrer qu’il était normal contrairement à ce que les autres essayaient de lui croire. Au fil des années, tu avais appris à reconnaitre les signes d’une crise, tu avais appris comment le calmé et tu en étais fière.

Malheureusement, un baisé, une réaction un peu trop violente et une chute plus tard : tout avait basculé. Pourtant, lorsque tu avais embrassé Tommy, tu n’avais pas eu l’impression de faire une erreur, tu en avais envie et tu avais vraiment l’impression que ça pouvait le calmer, l’apaiser. Mais tu t’es retrouvée au sol avec la tête qui tournes un peu. Son expression horrifiée t’as fait réagir tout de suite et tu t’es relevée en vitesse pour le retenir mais il s’est enfui, criant derrière lui « Je suis désolé Lily! » Tu as essayé de le rappelé toute la soirée, toute la nuit, mais tu n’y es pas parvenue. Il n’a jamais répondu. Sa mère t’as appris qu’il était parti. Et tu t’es retrouvée à cette soirée. Joe Dickers s’est approché trop près, il a joué avec le feu, il t’a fait sentir belle, intéressante, il t’a donné l’impression de combler un vide. Ce crétin de Joe Dickers. Pourtant, maintenant, votre relation est terminée. Quand tu lui as dit que t’étais enceinte, Joe a flippé et s’est barré. Il ne t’a pas donné signe de vie pendant deux jours avant de réapparaitre comme une fleur et tu lui as fait comprendre qu’entre vous c’était terminé, que tu avais compris que tu ne pouvais pas compter sur lui. Il ne t’as pas retenu. « Ne t’approche plus jamais de moi. De toute façon, ne t’inquiète pas, je comptais avorter. » T’occuper d’un enfant seule ? Impossible.

Et tu te retrouves là, tu essayes de tenir bon, tu essayes de ne pas prendre tes jambes à ton cou. C’est la meilleure chose à faire. C’est la meilleure chose à faire pour lui comme pour toi. C’est la meilleure chose à faire. Tu ne cesses de te le répéter comme un mantra mais plus les secondes passe et moins tu es convaincu d’avoir pris la bonne décision. La femme assise juste à côté de toi a le visage rivé sur son téléphone portable mais ton genou qui remue frénétiquement depuis quelques secondes semble l’agacer alors elle relève la tête vers toi mais son expression change lorsqu’elle remarque ton teins livide. « Tout va bien ? » Elle te demande mais tu ne lui prêtes pas attention. Plusieurs visages se tourne vers toi lorsqu’elle te repose sa question. Tu commences à respirer bruyamment. Elle est sur le point d’appeler le médecin quand tu commences à secouer frénétiquement la tête avant de te lever d’un coup : « Je ne peux pas faire ça, c’est plus fort que moi ». Tu attrapes ton sac et tu te mets à courir vers la sortie. Tu t’es réfugiée dans ta voiture, les yeux embués. Tu es incapable de tuer ce petit être qui grandit en toi. On a beau t’avoir expliqué qu’il n’était pas encore vraiment vivant. C’est ton enfant, une part de toi que tu vas tuer et tu ne peux pas le faire.

- * -

« Ecoute Lily, ton père et moi avons quelque chose d’important à te dire. » Tu observes ton père se racler la gorge et ta mère baisser honteusement la tête avant de reprendre. « J’ai quelque chose d’important à te dire. » Incertaine, tu fronces les sourcils, incapable de comprendre leurs expressions graves. Tu pensais que ce repas en famille serait comme tous ceux que vous vivez depuis maintenant vingt-cinq ans : simple et sans prise de tête. Un repas de famille idéal pour oublier le temps de quelques heures ta vie qui part à vau-l’eau. Ça fait un mois maintenant que tu as quitté le cabinet médicale en courant. Tu es maintenant enceinte de trois mois, mais tu n’as toujours pas eu le courage de le dire à tes parents, pourtant, tu sais que ça commence sérieusement à se voir. « Qu’est-ce qu’il y a ? Maman a appris que tu la trompes depuis toujours avec Francis, le facteur ? » Ton père rit jaune. Tu essayes de détendre l’atmosphère mais il semblerait que ta petite plaisanterie n’amuse que toi, alors tu soupire et tu t’enfonces dans ton siège. La dernière conversation sérieuse que tu as eu avec tes parents remonte à plusieurs années en arrières, lorsque ta mère a décidé qu’il était temps de t’expliquer à quoi pouvait bien servir un préservatif. C’était surement le moment le plus gênant de toute ta vie. Surtout lorsqu’elle a voulu t’apprendre comment le mettre. Après ça, tu as refusé de manger des concombres pendant toute une année. A l’époque, tu savais que la plupart de tes copines y était passées, Tommy aussi d’ailleurs, mais tu espérais tout au fond de toi que cette folie de « prévention sexuelle » ne toucherait pas tes parents. Malheureusement si. « Je… » Elle se coupe, tu enchaînes. « Qu’est-ce qu’il y a ? Tu commences vraiment à me faire peur. » Elle soupire, te regardes droit dans les yeux. « Tu as un grand frère. » « Un demi-frère. » Corrige sèchement ton père. « Je ne suis pas son père. » Il rajoute. « Quoi ?! » Tu ne te souviens plus de ce qui se passé après, tu as seulement un vague souvenir de hurlements, de pleurs. Encore une fois, ton monde s’écroulait alors que tu apprenais que ta mère avait trompé ton père. Tu es parti en courant, encore, pour rejoindre ta voiture et tu es rentrée chez toi. Tu as pleuré toute la journée. Tu ne comprenais pas. Mais le lendemain, tu t’étais levée avec la ferme intention de découvrir qui était ce frère que tu n’avais jamais pu connaître.


pseudo/prénom ☰ Anaïs. âge ☰ 20 ans pays/région ☰ France avis sur le forum ☰ Il est tout beau, tout mignon (a) où as-tu trouvé le forum ? ☰ en farfouillant sur Bazzart, il me semble type de personnage ☰ scénario de Tommy autre compte ☰ nope un dernier mot ? ☰ je vous envoie pleins d'amour, parce que l'amour c'est bo  I love you  

Code:
<span class="bottinpris">✗</span> HOLLAND RODEN ☰ lily walsh


Dernière édition par Lily Walsh le Ven 14 Juil - 20:04, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 29/05/2017
☰ messages : 634


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: Lily | Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible. Jeu 13 Juil - 18:52

Une deuxième Lily je ne peux approuver le choix du scénario
Bienvenue et courage pour ta fiche

_________________

✻ the wicked games
Amène ton amour bébé, j’apporterai ma honte. Amène les médicaments bébé, j’apporterai ma douleur. Mon cœur sera là, mes cicatrices seront là. Amène les verres bébé, j’apporterai à boire. Amène ton corps bébé, je t’apporterai la gloire. Et ce sont mes putains de mots aussi. Putain, laisse-moi t’aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 06/06/2017
☰ messages : 226


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: Lily | Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible. Jeu 13 Juil - 19:20

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: Lily | Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible. Jeu 13 Juil - 21:40

Merciiiiii I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
☰ date d'inscription : 28/03/2017
☰ messages : 130


Message(#) Sujet: Re: Lily | Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible. Dim 16 Juil - 15:31

Welcome
désoler encore du temps de validation

Pauvre Lily elle a une vie mouvementé la petite. Courage à elle
J'ai beaucoup aimer ta fiche et j'ai hâte de voir les retrouvailles Tommy et Lily ça s'annonce explosif


Félicitation à toi, te voilà validé(e) ! Maintenant que tu as ta couleur, tu vas pouvoir faire évoluer ton personnage. Mais avant tout, il y a quelques étapes par lesquelles tu dois passer. En effet, à moins que tu ne sois à la rue, tu vas avoir besoin d’un logement, n’oublie pas non-plus de venir recenser ton métier. Aussi, pour que les autres puissent venir te demander des liens, pense donc à créer ta fiche de relations. Bien évidemment, tu peux également créer tes propres scénarios et/ou pré-liens. Mais surtout, amuse-toi ! Et si tu as le moindre problème, l'équipe administrative est à ta disposition. 

Bon jeu !
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whereisthelove.forumactif.com
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: Lily | Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible. Dim 16 Juil - 15:33

Merciiiii !
Et pas de souci pour l'attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: Lily | Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.

Revenir en haut Aller en bas
 

Lily | Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» + le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.
» Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible
» Ember Connolly ♣ Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.
» JENNY ▬ La meilleure façon de réaliser l'impossible est de croire que c'est possible
» Rafaello-Ariana / Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est dy céder.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE IS THE LOVE :: A Lifetime Of Memories :: Watch Me Grow :: Look Who's Growing Up-