Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We used to be friends ♠ Jazz & Liv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☰ date d'inscription : 24/06/2017
☰ messages : 152


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: We used to be friends ♠ Jazz & Liv Mer 26 Juil - 22:36

We used to be friendsSamedi après-midi, 15h.
Liv pouvait enfin profiter d'un week-end off après deux longues semaines très chargées à cause de différents projets auxquels elle participait. Elle avait d'abord décidé de prendre un peu de temps pour elle, de s'écouter et de se reposer, ce qui était loin d'être naturel pour elle. Mais Matheo lui avait dit qu'elle devait prendre un peu de temps pour se détendre après les journées qu'elle venait de passer.
En vraie pile électrique qu'elle était, Liv était elle prête à un week-end rempli de peur de s'ennuyer. Heureusement, Matheo veillait au grain et était toujours présent pour la calmer et la détendre. Elle savait qu'il avait raison, des cernes bleutés durcissaient son regard et elle s'était finalement endormie sur un roman hier soir, à... 22h.
Elle l'avait donc écouté mais était tout de même partie courir ce matin.
Elle ne pouvait pas passer une journée sans faire de sport,
sans quoi elle devenait insupportable. Après son footing, elle avait pris le temps de se chouchouter en lisant un de ses romans préférés du moment dans son bain, la détente absolue pour elle. Matheo lui avait proposé de sortir le soir, il l'invitait pour dîner dans un des meilleurs restaurants de la région, à 1h de Weymouth. Il y avait peu de chances qu'ils croisent des connaissances et pourraient donc profiter de leur soirée sans avoir peur d'être vus ou sans avoir à prévoir un mensonge élaboré pouvant justifier leur présence.
En début d'après-midi, elle décida donc de se rendre en centre-ville afin d'acheter une nouvelle robe pour l'occasion.

Les bras chargés de robes à essayer, Liv sentit son portable vibrer,
les vibrations continant, elle comprit qu'il s'agissait un appel.
Comme d'habitude son portable gisait au fond de son sac beaucoup trop rempli, elle se mit donc à fouiller dans son sac, tout en regardant dans celui-ci afin de trouver le dit portable et tout en continuant de marcher,
bien entendu. Arriva ce qui dût arriver... concentrée à trouver son téléphone, elle bouscula une cliente.
Confuse, elle s'excusa avant même de lever le nez.
"Oh pardon.. je suis...". Elle se tut en pleine phrase lorsqu'elle réalisa qu'elle venait de bousculer une personne qu'elle connaissait bien... Jazz. Ancienne amie avec qui elle passait beaucoup de temps, notamment dans ce même magasin. Un de leurs préférés. Les deux femmes se connaissaient depuis des années, avaient passé de nombreuses soirées mémorables ensemble, les deux croquant toujours la vie à pleine dents. Jazz était également la seule personne proche qui était au courant de sa relation avec Matheo.
Cette confidence ne les a pourtant pas rapproché... bien au contraire. Ceci n'avait pas empêché de Jazz de vouloir se rapprocher un peu trop de Matheo. Liv, en furie, avait été régler ses comptes avec Jazz et ne lui avait plus adressé la parole depuis. Elle la connaissait, elle savait qu'elle aimait charmer, qu'elle était volage et ne la jugeait pas mais cette fois-ci elle avait dépassé les bornes.
Jusqu'ici Liv avait toujours réussi à l'éviter ou à tout simplement l'ignorer mais là... elle ne pouvait pas prétendre ne pas l'avoir vue. Mais elle n'avait pas vraiment envie de la saluer non plus. Lorsqu'elle l'avait reconnu, son visage s'était refermé, sa mâchoire s'était instinctivement serrée et son regard durci. Liv remarqua qu'elle l'avait bousculée car le magasin se resserrait en un petit couloir afin d'accéder aux cabines. Jazz étant devant elle, Liv était coincée et ne pouvait pas avancer. "Et merde!" pensa-t-elle. Rebrousser son chemin aurait été ridicule. "Tu peux avancer? Je voudrais aller en cabine." lui lança-t-elle alors. Sa voix était sèche et son regard insistant. Elle ne voulait pas créer une scène en pleine boutique mais savait que selon les paroles de Jazz, elle risquait de s'énerver et de lui dire tout ce qu'elle avait à lui dire. Elle priait pour que celle-ci ne fasse que s'exécuter et ne la provoque pas.
© 2981 12289 0

_________________
happy bliss
So can we stay forever like this and laugh and love in this happy bliss? And as time runs through our fingers, this love will stay and linger. So hold me close and never, never let go. And promise to love it every high and low- these words you are singing to me. You are my everything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 21/07/2017
☰ messages : 109


Message(#) Sujet: Re: We used to be friends ♠ Jazz & Liv Jeu 27 Juil - 13:27



We used to be friends

Liv & Jazz
 
Mon portable vibre sur la table de nuit. Il est 13 heure et je viens seulement d'ouvrir les yeux. Dire que je ne suis pas du matin est un pléonasme. C'est certainement un moment de la journée que je ne vois seulement quand j'en suis forcée. Par exemple, quand mon patron me tire de force du sommeil pour que je lui fasse le plaisir d'aller travailler. A force de persuasion, j'ai réussi à négocier un emploi du temps adapté à la pauvre enfant fatiguée en permanence que je suis. Il faut dire que lorsque l'on me propose de sortir un soir de semaine, j'ai du mal à refuser. Voilà le résultat, une véritable larve dès que le jour commence à pointer le bout de son nez.
Aujourd'hui heureusement, nous sommes samedi et grâce à Dieu, je ne travaille pas. Et le message que je viens de recevoir ne pourra que me mettre de bonne humeur. Bonjour rayon de soleil, je te propose un petit resto' ce soir si ça te tente, fait toi jolie. Il venait d'Enzo. Il venait de signer un gros contrat il y a peu de temps et il avait visiblement envie de le fêter avec sa collègue préférée. Je repose mon cellulaire avec un grand sourire. Je lui répondrais plus tard, histoire de laisser un peu de suspense à cette proposition.

1. 2. 3. Courage Jazz. La journée ne fait que commencer et elle va t'apporter encore une bonne dose de surprises. Dans tous les cas, elle commence bien. Une fois les deux pieds au sol, je me dirigea directement vers la cafetière, ma meilleure amie. Je pris une douche rapide puis ouvrit mon armoire. Malheur. Qu'est ce que j'allais bien pouvoir mettre ce soir? Fait toi jolie. Facile à dire pour un garçon. Il ne se rend pas bien compte du choix cornélien qui nous attend une fois arrivée devant la penderie. Je n'ai pas réussi à me décider. Une nouvelle excuse pour pouvoir aller faire les magasins et trouver une nouvelle robe. J'enfila un jean, un T-shirt et une bonne dose de rouge à lèvre et ni une ni deux, direction le centre commercial.

Je connaissais cette boutique par coeur, je ne compte même plus le nombre d'heures que j'ai pu passer dans ses cabines ni même le nombre d'articles que j'ai acheté ici. Comme un robot, je sélectionne quelques jolies robes qui pourraient parfaitement coller à l'événement. Sexy et classe, voici les deux critères prépondérant. J'étais vraiment concentrée dans cette recherche jusqu'à ce qu'une fille me bouscule. Un sourcil relevé, je me retourne vers elle. Difficile de distinguer son visage derrière la tonne de vêtement qu'elle tenait dans ses bras. Visiblement elle se préparait consciencieusement à une soirée aussi palpitante que la mienne. Mais je reconnue instantanément la jeune femme lorsqu'elle ouvrit la bouche, pour s'excuser. Blague.
C'était Liv. Une très bonne amie, autrefois. Enfin, jusqu'à ce que je fasse du charme à son petit copain. Qu'est ce que les filles peuvent être jalouses et sentimentales de nos jours aussi. Pour ma défense, je ne suis pas non plus un monstre. Mathéo et moi nous étions retrouvés à une soirée pour le moins ennuyeuse et nous avions décidé de se retrouver autour d'un verre pour chasser notre ennui. Un verre, plusieurs, puis bien trop pour réussir à contrôler nos envies. Une main sur la cuisse, un baiser. Il n'y avait pas non plus mort d'homme. Forcément, bourré de remords, il n'avait pas résisté à se confier à Liv et à lui avouer la vérité. Verdict, les hommes sont faibles. Ce n'est pas un scoop. Dans tous les cas, Liv avait décidé de m'éviter depuis ce jour et nous voilà à présent nez-à-nez, dans une boutique que nous avons autrefois fréquentée ensemble à de nombreuses reprises.

Nous étions coincées toutes les deux dans le couloir qui menait aux cabines. J'adore le destin. Je ne fis même pas attention à ce qu'elle venait de me demander puis je jeta un oeil aux robes qu'elle avait entre les mains. Impassible, j'en pris une. Je te déconseille d'essayer celle-ci, elle risque de coincer au niveau de la taille. Un sourire mesquin s'afficha sur mon visage. Fidèle à moi même, les compliments sont rares dans ma bouche et en ce qui la concernait, je n'allais pas me gêner. Je fini par me décaler pour la laisser passer devant moi. Puis je m'accouda contre le mur et la regardant. Une sacrée soirée se prépare j'ai l'impression, si tu veux un conseil, dans mes souvenirs, Mathéo appréciait beaucoup le rouge.

By Phantasmagoria


_________________
she just ran away
I hope you don't mind. That I put down in words. How wonderful life is while you're in the world ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 24/06/2017
☰ messages : 152


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: We used to be friends ♠ Jazz & Liv Sam 19 Aoû - 14:52

We used to be friends
Ah la joie de vivre dans une petite ville comme Weymouth. Liv était déjà furieuse à l’idée de tomber sur Jazz mais celle-ci réussit tout de même à l’énerver encore plus. « Reste calme, Liv, reste calme. Sutout ne fais pas de scène au milieu de ce magasin, tu vas le regretter… » se disait-elle en boucle afin d’éviter d’exploser. LE regard insistant et la voix sèche, elle lui demanda alors de se décaler afin qu’elle puisse aller essayer ses vêtements et afin de pouvoir continuer de l’éviter sans encombre. Bien évidemment, Jazz n’allait pas la laisser partir aussi simplement et rapidement. Liv aperçut un sourire mesquin s’afficher sur le visage de son ancienne amie. Elle respira profondément, elle savait qu’elle allait avoir droit à une belle réflexion on ne peut plus agréable. Bingo. Jazz jeta un coup d’œil sur les tenues de Liv, lui disant qu’elle aurait certainement du mal à rentrer dans une d’entre elles. Liv ricana. Dire ça à un mannequin ? Ce n’était pas très bien joué. « Ne t’inquiètes pas pour moi, j’ai rarement ce problème. Mais je comprends que tu penses comme ça… ça doit t’arriver rapidement. Surtout depuis quelques temps… » ajouta-t-elle en grimaçant et en regardant son ventre, impliquant que celle-ci avait pris quelques kilos. Liv détestait ce genre de chamailleries mais elle n’avait pas pu s’empêcher de lui répondre de la même façon. Et elle rêvait de lui arracher son sourire mesquin. Après sa remarque, Jazz s’était finalement décalée afin de laisser passer Liv. Après sa réplique, Liv saisit donc l’occasion de partir et commença à s’avancer en direction des cabines.
Elle fut cependant vite arrêtée par les propos de Jazz. Liv fit demi-tour rapidement. Elle n’y croyait pas, elle osait remettre sur le tapis l’histoire avec Mathéo. Le message était au moins clair, elle ne regrettait visiblement pas son geste et n’avait visiblement pas envie de s’excuser ou du moins d’enterrer la hache de guerre. Ces propos enragèrent Liv, sa petite voix intérieure lui disant de se calmer était apparemment aux abonnés absents à présent.
«T’es vraiment qu’une salope, Jazz. Tu sais quoi, tu me fais même clairement pitié. Alors tu sais quoi, barre-toi et ne m’adresse plus jamais la parole parce que là je te jure que je suis à deux doigts de t’en coller une.» Et voilà, elle avait réussi à la faire vriller. Liv n’était vraiment pas d’un naturel violent mais la situation avec Jazz la mettait hors d’elle. Jazz le savait. C’était une peste et les deux femmes se connaissaient par cœur. C’est bien connu, les gens que l’on connait le mieux sont ceux qui sont le plus capables de nous blesser. Liv était clairement énervée, cela sa voyait qu’elle ne plaisantait pas. Elle n’avait toujours pas digéré ce qu’elle considérait comme une trahison de la part de Jazz. Le fait que celle-ci la provoque n’arrangeait pas les choses.
© 2981 12289 0

_________________
happy bliss
So can we stay forever like this and laugh and love in this happy bliss? And as time runs through our fingers, this love will stay and linger. So hold me close and never, never let go. And promise to love it every high and low- these words you are singing to me. You are my everything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: We used to be friends ♠ Jazz & Liv

Revenir en haut Aller en bas
 

We used to be friends ♠ Jazz & Liv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» LE JAZZ ET LE BLUES DU VIEUX SUD
» After the show between friends [Rachel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE IS THE LOVE :: weymouth, dorset, uk :: Weymouth center-