Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Licas#1] Besoin de te parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☰ date d'inscription : 10/08/2017
☰ messages : 455


Message(#) Sujet: [Licas#1] Besoin de te parler Jeu 17 Aoû - 13:36

Besoin de te parler
Faut que je parle à ma sœur. Ma sœur ? Non pas de panique je suis bel et bien fils unique mais j'ai ma cousine que j'ai toujours considéré comme ma sœur, depuis toujours elle est présente pour moi comme jamais personne ne l'a été. Et là justement j'ai besoin d'elle ainsi que de ses précieux conseils par chance nous vivons dans le même immeuble, il faut dire qu'il y a un mois lorsque mes parents m'ont pris cet appartement j'ai demandé un appartement dans le même immeuble qu'elle juste pour être sûr de pouvoir la voir aussi souvent que possible. Naturellement eux ne savent pas que Lily vit ici vu qu'ils pensent que j'ai coupé les ponts avec elle ainsi que ses parents depuis des années mais c'est faux, pas une seule fois je n'ai coupé les ponts avec Lily et je ne le ferais certainement jamais. J'ai trop besoin d'elle et de ses sourires ainsi que de son sens de l'humour pour me passer de cette blonde vénitienne. Et puis là justement ce n'est pas la forme, genre vraiment pas, il faut que je la vois, que je lui parle. Que je lui parle de Riley. Elle je sais qu'elle ne me jugera pas pour ce que je suis : un homosexuel. Je sais qu'elle continuera de me regarder toujours comme avant malgré que je sois gay, je sais que je ne changerais pas à ses yeux. J'enfile alors un slim bleu ainsi qu'un débardeur blanc puis j'enfile une paire de claquettes et je quitte mon appartement que je verrouille juste au cas où puis je prends les escaliers et descends jusqu'à son étage. En arrivant devant l'appartement numéro vingt-trois mon cœur se serre et j'hésite à manifester ma présence derrière sa porte. Et si finalement elle n'était pas aussi compréhensive que je l'espère, et si finalement elle le prenait mal que j'aime les hommes ? Oui la peur me ronge mais je sais au fond de moi que c'est stupide de penser ainsi parce que Lily est extrêmement tolérante. Donc je finis par taper à sa porte tout en me figeant sur place après avoir cogné à sa porte. J'ai peur, la peur me ronge de l'intérieur face à ce que je ressens désormais pour lui. Et surtout face à sa réaction à elle, comment va-t-elle réagir merde ? Je me questionne et c'est précisément ça le soucis...
Lily & Lucas

_________________

   
Riley & Lucas
« Et je t'aime. Je t'aime comme un fou. Comme jamais je n'ai aimé qui que ce soit. J'aimerais juste que tu le comprennes, être avec toi c'est tout ce dont j'ai besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Lun 21 Aoû - 20:49

 

Besoin de te parler
- lucas & lily -

Trop petit. Trop petit. Trop petit.
Lily, tu en étais arrivée au stade où tout tes vêtements préférés étaient trop petits pour toi. Même ce Jean avec lequel tu avais besoin d’une ceinture… Tu sais que c’était inévitable, mais aujourd’hui, ça te met un peu le moral dans les chaussettes. Dans deux heures, tu vas devoir partir pour le cabinet, et tu ne sais pas quoi te mettre, même avec tous les nouveaux vêtements que tu as acheté en compagnie de Jazz, quelques jours auparavant. Tu finis quand même par opter pour cette magnifique robe bleue que la blonde t’avais fait essayer. Bon, d’habitude tu évites de mettre des robes pour travailler, mais cette après-midi tu vas faire une exception. Tu n’as pas envie de te prendre la tête pour ça maintenant, tu te travailles déjà assez sur ton ventre qui ne fait que s’arrondir.

Au moment où tu allais te poser dans ton canapé pour te détendre un peu avant de partir, soit sans aucun doute faire une sieste, tu entends des petits coups à la porte. Tu fronces les sourcils lorsque tu t’y rends d’un pas précipité. Tu n’as pas donné rendez-vous à Carina, Jazz non plus et Tommy… Tu penses qu’il ne connait toujours pas ta nouvelle adresse… Tu ne sais même plus où vous en êtes… Est-ce que tu peux quand même toujours le considérer comme ton meilleur-ami ?
Lorsque tu ouvres la porte tu ne peux t’empêcher de sourire en remarquant que c’est Lucas. Ton petit cousin, que tu considères presque comme un petit frère… D’ailleurs, est-ce qu’il est au courant que tu possèdes maintenant un demi-frère ? Il faudrait que tu prennes le temps de lui en parler un de ces quatre.

- Lucas ? Bah alors qu’est ce qui t’amènes aujourd’hui ? Tu lui fais de la place pour qu’il puisse rentrer. Allez rentre !
Tu remarques soudainement que quelque chose semble le tracasser. Bah oui, tu le connais un peu par cœur, Lucas. Tu sais voir sur son visage quand quelque chose ne va pas, et c’est exactement le cas. Alors, comme il doit connaître ton appartement par cœur, tu le laisse se diriger vers le salon et se mettre à l’aise.

- Tu veux quelque chose à boire ? Je vais me servir un jus de pomme.
Une fois tout ce qui te faut en mains, tu retournes dans le salon pour le rejoindre et tu t’installes confortablement tout en attendant que ton petit cousin t’explique ce qui semble le tracasser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 10/08/2017
☰ messages : 455


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Mar 22 Aoû - 11:52

Besoin de te parler
Cette situation dans laquelle je suis en ce moment est plutôt embarrassante et je ne sais pas vraiment comment me positionner. Tout ceci est tout nouveau pour moi, le fait est d'être attiré par un mec, ce mec, et qu'il soit attiré par moi, le fait est que je me suis laissé toucher et embrasser par ce mec en question, le fait est qu'on soit en couple ou tout du moins quelque chose qui y ressemble, pour moi c'est nouveau et j'ai vraiment besoin d'aide parce que je suis paumé dans cette bulle sans fin... Donc oui je m'ose à espérer que ma cousine saura répondre à mes questions et qu'elle saura m'y aider aussi parce que pour le coup je suis tout simplement perdu. Puis il faut que je garde cette relation secrète, bon, Lily a bien le droit de savoir ce que je fais de ma vie et puis elle est comme ma sœur donc lui parler de ça ne me dérange pas particulièrement. Le reste du monde si par contre. Énormément. Je souris alors lorsqu'elle vint à m'ouvrir la porte de son appartement visiblement heureuse et surprise de me voir, en même temps j'avais pas prévenu. « Le plaisir est partagé Lily. J'avais envie de te voir et de parler... » Au moins ça a le mérite d'être clair et si Lily doutait qu'il y a un soucis pour que je vienne la voir aussi soudainement maintenant elle n'en aura plus, je présume. Elle m'invite alors à rentrer tout en s'écartant de devant la porte je lui souris et pénètre dans son appartement tout en faisant un bisou sur sa joue puis je vais m'installer dans le salon en comprenant son message silencieux. Lorsqu'elle arrive en me proposant de boire quelque chose je souris et la scrute longuement de mes yeux bleus. « Oh bah je veux bien la même chose que toi s'il te plaît. » Ben oui c'est bon le jus de pommes, j'adore ça personnellement. Puis elle s'éloigne dans la cuisine et revient bien rapidement dans le salon en s'installant à côté de moi, je la remercie pour la boisson et soupire un grand coup. « Faut que je te parle d'un truc dont j'ai jamais parlé à qui que ce soit et qui est encore tout frais et.... J'ai besoin d'aide dans cette épreuve parce que ça me bouleverse. » Au moins ça annonce la couleur et elle comprendra sans nul doute que c'est quelque chose de difficile, je l'espère en tout cas. Parce que oui c'est loin d'être facile ce que je vis, c'est simple je sais pas si je dois être heureux ou effrayé, donc je suis les deux à la fois parce qu'en fin de compte heureux je le suis parce que Riley est parfait avec moi mais d'un autre côté je suis effrayé parce que si jamais mes "parents" apprennent que je suis en couple avec un mec je suis mort et ça je le sais très bien...
Lily & Lucas

_________________

   
Riley & Lucas
« Et je t'aime. Je t'aime comme un fou. Comme jamais je n'ai aimé qui que ce soit. J'aimerais juste que tu le comprennes, être avec toi c'est tout ce dont j'ai besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Dim 27 Aoû - 23:11

 

Besoin de te parler
- lucas & lily -

- Le plaisir est partagé Lily. J'avais envie de te voir et de parler...

Lucas, Lucas. Comme ton petit frère. Tu es vraiment contente que malgré le froid de vos parents il n’ait jamais arrêté de venir vous voir et surtout que votre relation ne se soit pas détériorée. Tu l’adores ton petit Lucas. D’ailleurs, tu sais qu’il aurait pu te juger, à cause de l’éducation que ces parents lui ont donné, concernant ta grossesse avant mariage. Mais il ne l’avait pas fait.
Tu n’as jamais vraiment compris pourquoi vos parents étaient aussi différents. Tes parents n’étaient pas du tout du genre à croire en dieu et ne prônait pas les valeurs de la religion. Bien qu’ils aient été très surpris d’apprendre ta grossesse et qu’ils ont encore du mal à s’y faire. Tu ne leur a pas dit que tu avais pensé à avorter. Enfin, que ton ex petit-ami avait presque réussi à te convaincre de le faire mais que tu t’étais défiler dans la salle d’attente du médecin.

- Oh bah je veux bien la même chose que toi s'il te plaît.
- C’est comme si c’était fait !

Tu reviens donc dans le salon avec deux grands verres de jus de pomme. En ce moment, tu ne bois plus que ça et pour justifier ton abus, tu mets ça sur le dos du bébé. En même temps, depuis que tu sais que tu es enceinte et que tu as dû l’avouer à tout le monde, tu essayes de trouver les bons côtés de la grossesse. Et manger ou boire ce que tu veux (en dehors de l’alcool) sans qu’on te juge était ton petit plaisir personnel. Par contre, t’étais obligée de combler un peu au niveau sport pour ne pas devenir une véritable boule.
Tu vois ton ventre grossir jours après jours sans que tu ne puisses rien faire et tu es obligée de porter des vêtements de grossesse. C’est vrai que tu te sens moins désirable en tant que femme enceinte mais bon… Trouver quelqu’un n’est plus ta priorité depuis ta rupture avec Joe Dickers. Ce maudit Joe Dickers.

- Faut que je te parle d'un truc dont j'ai jamais parlé à qui que ce soit et qui est encore tout frais et.... J'ai besoin d'aide dans cette épreuve parce que ça me bouleverse.
- Expliques-moi. Qu’est-ce qu’il se passe ? Tu demandes inquiète de le voir dans cet état et tu poses ton verres sur la table basse pour lui accorder toute ton attention. Tu sais que tu peux tout me dire hein ?

Tu le regardes droit dans les yeux, tu essayes de le mettre en confiance. Tu as vraiment peur de ce qu’il pourrait t’annoncer. Tu as peur qu’il t’annonce qu’il a un cancer ou quelque chose de tout aussi grave. Tu ne sais pas comment tu réagirais si c’était le cas. Ces maladies tuent. Et tu n’as pas envie de perdre ton petit frère. Tu resterais à ces côtés, tu ferais tout pour le supporter, mais tu aurais très certainement beaucoup de mal à digérer la nouvelle en premier lieu. Alors tu pries intérieurement pour que ce soit pas ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 10/08/2017
☰ messages : 455


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Lun 28 Aoû - 12:14

Besoin de te parler
Tout ceci est à la fois difficile et pourtant tellement simple dans le fond, c'en est juste insupportable d'être bloqué dans cette situation avec Riley et de ne pouvoir en parler avec qui que ce soit. Parfois j'aimerais être ce jeune qui peut présenter son conjoint ou sa conjointe à ses parents sans que les parents ne regardent l'amoureux ou l'amoureuse avec des yeux curieux, comme si c'était un nouveau jouet ou une nouvelle espèce... Mais non je sais que là je dois juste fermer ma gueule, homophobes comme ils peuvent l'être si jamais je venais à parler de ça avec eux je sais que j'aurais toutes les peines du monde, qu'ils m'agresseraient, me feraient du mal, beaucoup de mal, et je ne suis définitivement pas prêt à tout ceci. A vivre toute cette merde. Je suis donc inquiet quant à la suite des évènements et pour ainsi dire je flippe aussi. Je flippe énormément que mon secret soit découvert par eux ou par leurs enculés d'amis religieux et que j'ai toutes les peines du monde. Mais je sais qu'en venant voir ma sœur je n'aurais aucun soucis, elle de ce que j'en sais elle est tolérante et accepte parfaitement les gens comme ils sont, elle n'est pas du genre à prendre les gens de haut ou a faire sa nana mauvaise. Elle est gentille ma cousine, c'est une femme bien donc je suis plutôt confiant. Elle me rapporte un verre de jus de pommes et je la remercie pour le verre tout en commençant à le boire, ça va me donner du courage et de la force pour lui parler de ça. Au bout du compte je finis par poser le verre sur la table basse et je lui dis que j'ai quelque chose de très important, et dur, à lui dire tout de suite elle est curieuse et veut en savoir plus je frissonne alors. « Oui je sais que je peux tout te dire c'est pour ça que je suis là justement... » C'est vrai, j'ai toujours su que je pouvais compter sur elle en cas de besoin et là c'est précisément de ça dont j'ai besoin même si ça me fait quand même grave flipper. « En fait y a plusieurs mois je m'étais inscris sur un site de rencontre histoire de me faire des potes, tout ça tu vois. Sauf que j'ai commencé a discuter avec une personne qui s'appelait Riley et qui est une femme. Elle n'avait pas de photos sur son profil du coup je lui avais demandé une description physique et ce qu'elle m'en avait dit ça m'avait plu. Bref on a apprit à nous connaître, on est devenus amis tous les deux, on avait beaucoup de points en commun ainsi qu'une brillante connexion ensemble. Je pouvais plus passer une journée sans lui parler sinon c'était une journée de merde, j'avais besoin d'elle. Au quotidien. Sauf que voilà un jour j'eus envie de la rencontrer en face à face et c'est ce qu'on a fait sauf que je me suis retrouvé face à un mec. Un beau mec et quand il s'est présenté comme étant Riley je me suis senti mal mais aussi super bien tu vois ? Il me plaisait genre vraiment et c'est la première fois que je me suis senti ainsi face à un bonhomme. Donc moi je me suis barré j'étais outré que cette fille était en fait un mec et donc qu'il m'aie menti pendant tout ce temps. » C'est un bon début mais ce n'est pas suffisant, il y a encore pleins d'éléments dont je dois parler aussi avec elle. « Et comme tu le sais je suis venu vivre ici entre temps les géniteurs m'ont offert cet appartement. Et bon un coup tu as Jennifer qui a eu envie que j'aille la chercher chez elle ce que j'ai fais justement. Quand on est arrivé devant l'immeuble j'ai vu Riley de l'autre côté de la porte vitrée et quand il m'a vu il s'est mangé la porte vitrée. Bref tu connais Jenny elle lui a fait des commentaires déplaisants puis suite à ça elle me faisait un peu trop honte donc je l'ai lâché dans l'entrée de l'immeuble et je me suis tiré chez moi. Sauf qu'elle m'a suivie jusqu'à mon appartement accompagné de Riley qui s'était pas présenté face à elle comme étant un ancien ami à moi, si on peut dire, et du coup je l'ai renvoyée chier une nouvelle fois et elle s'est barrée. Suite à ça Riley et moi on a causé tous les deux et il m'a avoué qu'il a menti sur son identité parce que selon lui c'est bien connu sur un site de rencontre un profil féminin a plus de visites et de mots qu'un profil masculin. C'est juste pour ça qu'il a menti donc j'ai accepté les choses mais voilà à chaque fois que je le regardais mon cœur battait la chamade un peu trop fort. J'en avais limite mal tellement il battait fort. » C'est vrai que quand j'y repense je me dis que c'était bizarre que mon organe batte ainsi dans ma poitrine mais à force je me suis fais une raison. « Bref suite à ça je l'ai revu une nouvelle fois mais dans une boite par le plus grand des hasards il y était avec un pote à lui qui avait pour idée de se le faire et moi ça m'a rendu malade que cet espèce de grosse merde puisse s'approcher de lui. Du coup j'ai grogné auprès de lui, je lui ai tapé une crise et quand il m'a fait comprendre que c'était pas son truc tout ça je me suis barré, j'ai été vexé tu vois... Il est venu me rejoindre, j'étais en plein dans l'une de mes crises de spasmophilie et il m'a calmé, il m'a prit avec lui on est allé se poser sur la plage et là-bas il m'a embrassé à plusieurs reprises. Puis on est partit se poser chez moi devant un film et on a décidé de tenter quelque chose entre nous. Fin une histoire quoi... On a dormit ensemble et au matin on a été réveillé par Jenny qui tapait comme une malade à ma porte, je l'ai envoyée chier parce que tu vois y avait Riley à la maison donc je voulais pas qu'elle le voit et qu'elle se pose des questions... Et bon Riley ça lui fait du mal que je puisse faire tout ça à Jenny, que je puisse lui parler comme ça, la traiter comme une grosse merde. Mais j'y peux rien je la hais et tu l'as compris maintenant je pense, mais si je suis en couple avec elle c'est uniquement pour camoufler ce que je suis vu que je me suis mis en couple avec elle après avoir vu Riley en face à face dans ce fameux parc ... » C'est vrai et depuis ce jour j'ai des doutes sur moi, des doutes qui ne sont plus des doutes en fin de compte vu que je le sais de source sûre : je suis gay...
Lily & Lucas

_________________

   
Riley & Lucas
« Et je t'aime. Je t'aime comme un fou. Comme jamais je n'ai aimé qui que ce soit. J'aimerais juste que tu le comprennes, être avec toi c'est tout ce dont j'ai besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Ven 6 Oct - 21:31

 

Besoin de te parler
- lucas & lily -

Tu ne comptes plus les souvenirs que tu as en compagnie de Lucas, jolie Lily. Les photos sur les murs de la demeure familiale témoignent des après-midi dehors, ou de vos nombreuses recherches de bonbons à Halloween. Il y a tellement de souvenirs, que tu ne pourrais tous les compter et ça te rendrais presque nostalgique. Et puis faut dire qu’avec tes hormones en ébullition, tu pourrais facilement pleurer face à un souvenir un peu mélancolique. En tout cas, tu te souviens que comme tu as toujours voulu avoir un frère ou une sœur, lorsque ton oncle et ta tante t’avais annoncé qu’ils allaient avoir un bébé, tu as sauté de joie. Toi, enfant unique tu allais enfin avoir un autre enfant à chouchouter. Enfin, jusqu’à ce que votre famille se brise et que tu ne puisses plus voir ton oncle et ta tante. Heureusement pour toi et pour Lucas, il a toujours été le bienvenu chez vous et il continuait à venir pour ton plus grand plaisir.
Tu n’as jamais détesté ton oncle et ta tante pour ce qu’il s’était passé. Tu n’as pas non plus chercher un jour à les comprendre. Mais tu as l’espoir naïf qu’un jour peut-être vous vous retrouverez de nouveau tous autour d’une même table. Toi avec ton fils ou ta fille, et Lucas avec sa petite-amie. Néanmoins, une voix dans ta tête ne cesses de te rappeler que ça n’arrivera jamais. Les Walsh et les Archibald ne se réconcilieront sans doute jamais.

- Oui je sais que je peux tout te dire c'est pour ça que je suis là justement...
- Qu’est-ce qu’il se passe ? Tu ne peux pas t’empêcher de t’inquiéter face à sa remarque.

Ta voix sonne même beaucoup trop soucieuse. Tu images le pire. Et pourtant, tu sais que ton imagination n’est pas ta meilleure alliées à cet instant précis. Et si… Et s’il t’annoncer qu’il était malade ? Une maladie incurable qui te prendras ton petit cousin, comme ton petit-frère à petit feu sans que tu ne puisses rien faire ? Tu pourrais survivre à un déménagement dans une autre ville ou dans un autre pays parce que tu sais que tu aurais toujours l’occasion de partir le voir et qu’il reviendrais. Tu sens ton cœur s’emballer, tu pourrais même te mettre à pleurer et tu maudit ton corps et toutes les réactions chimique qui s’organisent à l’intérieur. Tu vois alors ton jus de pomme avec la gorge serrée en attendant qu’il veuille bien te parler.

- En fait y a plusieurs mois je m'étais inscris sur un site de rencontre histoire de me faire des potes, tout ça tu vois. Sauf que j'ai commencé a discuter avec une personne qui s'appelait Riley et qui est une femme. Elle n'avait pas de photos sur son profil du coup je lui avais demandé une description physique et ce qu'elle m'en avait dit ça m'avait plu. Bref on a apprit à nous connaître, on est devenus amis tous les deux, on avait beaucoup de points en commun ainsi qu'une brillante connexion ensemble. Je pouvais plus passer une journée sans lui parler sinon c'était une journée de merde, j'avais besoin d'elle. Au quotidien. Sauf que voilà un jour j'eus envie de la rencontrer en face à face et c'est ce qu'on a fait sauf que je me suis retrouvé face à un mec. Un beau mec et quand il s'est présenté comme étant Riley je me suis senti mal mais aussi super bien tu vois ? Il me plaisait genre vraiment et c'est la première fois que je me suis senti ainsi face à un bonhomme. Donc moi je me suis barré j'étais outré que cette fille était en fait un mec et donc qu'il m'aie menti pendant tout ce temps.

Tu te sens automatiquement soulagée. Aucune maladie à l’horizon. Uniquement un étrange garçon qui se fait passer pour une fille sur internet. Tu fronces les sourcils, curieuse d’en apprendre plus. Tu finis par te demandes le temps d’une seconde si ce garçon s’en ait pris à Lucas et à cette idée tu sens que tu commences à t’énerver. Personne ne touche à ton petit Lucas.

- Et comme tu le sais je suis venu vivre ici entre temps les géniteurs m'ont offert cet appartement. Et bon un coup tu as Jennifer qui a eu envie que j'aille la chercher chez elle ce que j'ai fais justement. Quand on est arrivé devant l'immeuble j'ai vu Riley de l'autre côté de la porte vitrée et quand il m'a vu il s'est mangé la porte vitrée. Bref tu connais Jenny elle lui a fait des commentaires déplaisants puis suite à ça elle me faisait un peu trop honte donc je l'ai lâché dans l'entrée de l'immeuble et je me suis tiré chez moi. Sauf qu'elle m'a suivie jusqu'à mon appartement accompagné de Riley qui s'était pas présenté face à elle comme étant un ancien ami à moi, si on peut dire, et du coup je l'ai renvoyée chier une nouvelle fois et elle s'est barrée. Suite à ça Riley et moi on a causé tous les deux et il m'a avoué qu'il a menti sur son identité parce que selon lui c'est bien connu sur un site de rencontre un profil féminin a plus de visites et de mots qu'un profil masculin. C'est juste pour ça qu'il a menti donc j'ai accepté les choses mais voilà à chaque fois que je le regardais mon cœur battait la chamade un peu trop fort. J'en avais limite mal tellement il battait fort.


Un sourire presque niais apparaît sur ton visage tendis que tu écoutes Lucas te raconter son histoire. Tu trouves presque ça adorable. Lucas est amoureux. Tu l’envierais presque mais tu ne comprends pas pourquoi il semblait si inquiet en passant la porte de chez toi.

- Bref suite à ça je l'ai revu une nouvelle fois mais dans une boite par le plus grand des hasards il y était avec un pote à lui qui avait pour idée de se le faire et moi ça m'a rendu malade que cet espèce de grosse merde puisse s'approcher de lui. Du coup j'ai grogné auprès de lui, je lui ai tapé une crise et quand il m'a fait comprendre que c'était pas son truc tout ça je me suis barré, j'ai été vexé tu vois... Il est venu me rejoindre, j'étais en plein dans l'une de mes crises de spasmophilie et il m'a calmé, il m'a prit avec lui on est allé se poser sur la plage et là-bas il m'a embrassé à plusieurs reprises. Puis on est partit se poser chez moi devant un film et on a décidé de tenter quelque chose entre nous. Fin une histoire quoi... On a dormit ensemble et au matin on a été réveillé par Jenny qui tapait comme une malade à ma porte, je l'ai envoyée chier parce que tu vois y avait Riley à la maison donc je voulais pas qu'elle le voit et qu'elle se pose des questions... Et bon Riley ça lui fait du mal que je puisse faire tout ça à Jenny, que je puisse lui parler comme ça, la traiter comme une grosse merde. Mais j'y peux rien je la hais et tu l'as compris maintenant je pense, mais si je suis en couple avec elle c'est uniquement pour camoufler ce que je suis vu que je me suis mis en couple avec elle après avoir vu Riley en face à face dans ce fameux parc ...


Tu prends un petit moment pour toi pour essayer de rassembler dans ton esprit tout ce que tu viens d’entendre. Tu es lourdement soulagée, alors tu attrapes Lucas par les épaules pour le serrer contre toi. Tu as vraiment eu peur qu’il ne t’annonces qu’il allait mourir. Puis, au bout d’un instant, tu t’écartes de lui et tu lui offres ton regard tendre de grande sœur protectrice.

- Tu es gay ? Tu marques un courte pause. Tu sais, c’est pas grave d’aimer les hommes quand on en est un, ou d’aimer les femmes quand on en est une. C’est humain, c’est de l’amour et l’amour est la plus belle chose qui puisse exister. Je sais qu’avec tes parents, c’est compliqué, qu’ils auront du mal à comprendre que tu puisses aimer un garçon. Mais Lucas, je t’assure que c’est tout à fait normal et que c’est même génial que tu sois amoureux ! Oh je suis tellement contente pour toi ! L’amour est un cadeau du ciel, quelque chose de magnifique et il faut le chérir. C’est pas grave. Parle moi plus de ce garçon ! Je veux en savoir plus !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 10/08/2017
☰ messages : 455


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Sam 7 Oct - 9:53

Besoin de te parler
Pour moi, le fait est de vivre cette relation avec Riley c'est à la fois excitant et complètement flippant parce qu'en fin de compte je sais d'avance que si dans ma "famille" ils apprennent que je suis gay ils vont non seulement me renier mais aussi me faire du mal et très franchement je ne suis pas prêt à ça. Qu'ils n'aiment pas ça je peux le comprendre, chacun son truc après tout, mais qu'on puisse me rejeter ou me faire du mal ça j'ai tout de suite plus de mal avec ça... Je me confie donc à Lily à ce sujet tout en m'osant à croire qu'elle, elle comprendra, jusqu'à présent elle ne m'a jamais jugé ni fait quelconque mal dans ma vie du coup je pense que ça ira et qu'elle acceptera ce que je suis, je l'espère sincèrement. Alors, lorsque je vins à entendre ma sœur me demander si je suis gay j'acquiesce. « J'en ai l'impression... Il suffit juste qu'il m'embrasse et je décolle comme s'il m'avait touché ou quoi... C'est impressionnant, je ne sais pas si c'est lui ou simplement les mecs en règle générale mais avec lui je sais que je me sens bien. » Que je dis tout en la scrutant longuement de mes yeux bleus alors qu'elle me donne son point de vue sur ce que je vis avec Riley soit que l'homosexualité n'est pas un mal et que l'amour est quelque chose de beau qu'il fut chérir, je souris alors reconnaissant bien ma cousine dans ses mots. C'est une romantique Lily et quand il s'agit d'amour elle a les yeux qui brillent un peu comme maintenant. « C'est ce que je me dis moi aussi que ce n'est pas grave et que je n'ai pas à refouler ça mais tu comprends quand on grandit avec des parents comme les miens on a tendance à flipper ultra facilement quand il s'agit de ces choses là... » Ils sont ouvertement homophobes et racistes après tout et pour eux l'homosexualité c'est contre nature, ce n'est pas quelque chose qui se fait... Donc oui j'ai eu tendance à flipper quand je me suis rendu compte que j'aimais ce type. « Il s'appelle Riley donc il a vingt-trois ans, c'est un étudiant en sociologie, il bosse aussi un peu à côté en faisant le réparateur pour ordinateur. C'est un mec doux et tendre avec un putain de beau sourire. Il est juste magnifique et... Je crois que je suis sérieusement amoureux de lui. » Que je raconte à ma cousine tout en me décidant à me taire pour le moment, c'est déjà pas mal tout ce que j'ai pu lui dire...
Lily & Lucas

_________________

   
Riley & Lucas
« Et je t'aime. Je t'aime comme un fou. Comme jamais je n'ai aimé qui que ce soit. J'aimerais juste que tu le comprennes, être avec toi c'est tout ce dont j'ai besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Sam 7 Oct - 15:03

 

Besoin de te parler
- lucas & lily -

- J'en ai l'impression... Il suffit juste qu'il m'embrasse et je décolle comme s'il m'avait touché ou quoi... C'est impressionnant, je ne sais pas si c'est lui ou simplement les mecs en règle générale mais avec lui je sais que je me sens bien.
- Oh, c’est trop mignon ! Dans tous les cas, je me répète, ce n’est pas grave que tu préfères les garçons. Mais, tu comptes rester en couple avec cette Jennifer ? La pauvre, elle n’attends rien de toi ? Même si tu ne l’aimes pas, tu risques de lui faire du mal non ?  

Tu as l’impression de te retrouver un peu dans ce qu’il dit, quand tu étais en béguins sur les différents ex-petit-copain que tu as pu avoir. Tu n’es jamais restée célibataire aussi longtemps que maintenant. Mais faut dire que tu n’as pas vraiment envie de retrouver quelqu’un pour trouver quelqu’un. Tu crois en le vrai amour mais il est difficile à trouver quand on a le ventre rond d’une femme enceinte et surtout avec un ex sur le dos qui n’accepte toujours pas la grossesse. Pourtant, tu lui as dit qu’il n’avait pas à s’en faire.

- C'est ce que je me dis moi aussi que ce n'est pas grave et que je n'ai pas à refouler ça mais tu comprends quand on grandit avec des parents comme les miens on a tendance à flipper ultra facilement quand il s'agit de ces choses là…
- Je sais Lucas, je le sais bien. Mais, fais moi confiance. L’amour que tu ressens pour ce Riley n’a rien de contre-nature, tu n’as pas besoin de le cacher -hors mis peut-être à tes parents pour le moment. Et puis, je pense qu’il finirait pas comprendre… Tu es leur fils ! Tu es amoureux et l’amour ça ne se contrôle pas.

Dans tous les cas, tu oses espérer que si un jour ton oncle et ta tante venait à l’apprendre, il finirait par l’accepter. Ton petit cousin, est une personne formidable et il ne mérite pas de voir ses deux parents le renier simplement parce qu’il aime un individu du même sexe que lui. Et puis, il est leur fils. Ils ont beau avoir renier ta partie de la famille, tu penses impossible le fait pour eux de le laisser partir à jamais. Tu termines ton verre de jus de pomme tout en écoutant Lucas te parler de ce fameux garçon.

- Il s'appelle Riley donc il a vingt-trois ans, c'est un étudiant en sociologie, il bosse aussi un peu à côté en faisant le réparateur pour ordinateur. C'est un mec doux et tendre avec un putain de beau sourire. Il est juste magnifique et... Je crois que je suis sérieusement amoureux de lui.
- Et bien, il va falloir que tu me le présente ! Réparateur pour ordinateur ? Tu penses que tu pourras le contacter si mon ordinateur portable commence à refaire des siennes ? Je l’ai acheté en rabais, mais je suis souvent embêtée… Tu marques une très courte pause avant de reprendre. Enfin, bref, je suis vraiment contente, comment tu m’en parle on dirait un gars super ! Tu as une photo ?

En tout cas, tu te promets que comme n’importe quelle fille qui aurait pu lui faire du mal, tu ne laissera aucun garçon briser le cœur de ton petit cousin, il en était tout simplement hors de question. Tu veux le protéger coûte que coûte comme n’importe quelle sœur trop protectrice. Et puis, oui tu es curieuse alors tu demandes à voir une photo : qui sait, peut-être que tu pourrais le croiser par hasard dans la rue ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 10/08/2017
☰ messages : 455


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Dim 8 Oct - 9:44

Besoin de te parler
Je l'aime, ça n'en fait aucun doute pour moi et ça fait longtemps que je le sais. En vérité je suis tombé sous son charme à la seconde même où j'ai vu Riley par conséquent c'est un peu difficile de revenir en arrière et de faire comme si rien de tout cela ne s'était passé. Pour moi c'en est juste impossible je l'aime voilà tout et pour moi être avec lui c'est tout ce qui compte. Je suis tellement bien avec lui, genre vraiment, il me comble totalement, je me sens heureux et pour la première fois de ma vie je me sens également très épanoui dans les bras de cet homme. Alors oui lorsque je vins à entendre ma cousine me parler de Jennifer je grimace me disant qu'il faudrait que je règle ce soucis avec cette nana bien rapidement. « Je l'ai jamais très bien traitée cette fille donc je sais pas si elle se rend compte que j'en ai rien à foutre d'elle parce qu'à mon avis elle est vraiment très conne. Mais c'est sûr qu'il va falloir que je règle le soucis très rapidement avec Jennifer parce que plus ça va et moins je la supporte. Pis bon quand je la vois j'ai juste l'impression de tromper Riley alors que la personne cocufiée dans cette histoire c'est elle... C'est pareil le soir où Riley est venu dormir chez moi et qu'elle a tambouriné à la porte au matin elle m'a embrassé, elle m'a touché le cul bref tout ce qu'elle a toujours eu l'habitude de faire. Je te jure que je me suis jamais senti aussi mal de ma vie parce que je savais que derrière mon mec regardait et appréciait certainement pas de voir ce qu'il voyait. Bon au bout du compte elle s'était barrée et lui il m'a dit qu'il se sentait mal pour elle... Donc oui je vais devoir la dégager bien vite parce que si elle est aussi conne que je le pense bah elle est sans doute amoureuse de moi alors que moi non. » Que je dis en soupirant ma lassitude, oui je me sens vraiment emmerdé depuis que je sais que j'aime Riley je sens que ce n'est pas une bonne chose que je reste avec Jenny juste pour camoufler le fait est que je sois gay. Et pis autant s'assumer à un moment donné, non ? Moi je me dis que j'ai envie de vivre au grand jour cette histoire avec Riley néanmoins quand je me rappelle qui sont mes géniteurs et qui sont leurs amis proches là c'est tout de suite plus compliqué de vouloir vivre ça au grand jour. Quand je vins alors à entendre ma sœur me parler de mes parents je roule des yeux, elle se croit dans des films où tout est bien qui finit bien, avec mes géniteurs ça ne se passera pas comme ça et je le sais très bien. « Lily tu sais comment ils sont... Pour eux les gays ce sont des monstres ou des personnes malades tu sais limite comme un cancéreux ou quoi... Pour eux nous les gays ou les lesbiennes ou bref les personnes de cette communauté on est des grosses merdes et on mérite la mort.. Alors je doute sincèrement qu'ils acceptent que leur fils soit un gros pédé qui aime un autre mec, ils l'accepteront certainement jamais. » De base je préfère ne pas me voiler la face et je préfère qu'il en soit de même pour elle afin qu'elle ne souffre pas trop le jour où je viendrais la voir en lui disant que j'ai été rejeté et traité comme la pire des merdes par eux. Lily est sensible et c'est une rêveuse pour elle on ne peut faire des choses pareilles à quelqu'un qu'on aime, je peux comprendre son point de vue, j'aimerais y croire même, mais avec mes géniteurs ça ne marche pas comme ça et au fond d'elle Lily le sait parfaitement bien... Je lui parle alors de Riley lui donnant des informations sur lui et quand j'entends ses mots au sujet de son ordinateur j'acquiesce et souris. « Si tu as besoin d'aide je te le présenterais ouais il saura certainement t'aider, il est tellement doué en informatique que du coup il saura forcément régler le soucis. » Que je dis simplement tout en scrutant ma cousine longuement de mes yeux bleus. Elle me demande ensuite si j'ai une photo, j'acquiesce alors et attrape mon iPhone dans la poche de mon slim, je déverrouille mon mobile et je vais dans mes photos jusqu'à trouver la bonne que je lui montre soit une photo de Riley pendant qu'il était chez moi ce fameux soir où nous avons dormi ensemble. Sur la photo il est tout endormit tandis que moi je suis collé à lui. C'est une jolie photo moi en tout cas je l'aime beaucoup. « Il est beau hein ? » A mes yeux il l'est en tout cas et ça doit se voir rien qu'à mon regard rêveur en cet instant précis...
Lily & Lucas

_________________

   
Riley & Lucas
« Et je t'aime. Je t'aime comme un fou. Comme jamais je n'ai aimé qui que ce soit. J'aimerais juste que tu le comprennes, être avec toi c'est tout ce dont j'ai besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Dim 8 Oct - 14:36

 

Besoin de te parler
- lucas & lily -

- Je l'ai jamais très bien traitée cette fille donc je sais pas si elle se rend compte que j'en ai rien à foutre d'elle parce qu'à mon avis elle est vraiment très conne. Mais c'est sûr qu'il va falloir que je règle le soucis très rapidement avec Jennifer parce que plus ça va et moins je la supporte. Pis bon quand je la vois j'ai juste l'impression de tromper Riley alors que la personne cocufiée dans cette histoire c'est elle... C'est pareil le soir où Riley est venu dormir chez moi et qu'elle a tambouriné à la porte au matin elle m'a embrassé, elle m'a touché le cul bref tout ce qu'elle a toujours eu l'habitude de faire. Je te jure que je me suis jamais senti aussi mal de ma vie parce que je savais que derrière mon mec regardait et appréciait certainement pas de voir ce qu'il voyait. Bon au bout du compte elle s'était barrée et lui il m'a dit qu'il se sentait mal pour elle... Donc oui je vais devoir la dégager bien vite parce que si elle est aussi conne que je le pense bah elle est sans doute amoureuse de moi alors que moi non.
- Je sais bien Lucas. Mais cette pauvre fille attends peut-être beaucoup plus de toi… Mets toi à sa place quelques minutes, même si tu la traite mal et qu’elle reste ; est-ce qu’elle mérite d’être cocue. Je t’aime Lucas, mais c’est pas vraiment gentil pour elle et puis si tu sens que ça blesse aussi un peu Riley dans son comportement, il vaut mieux que tu cesses tout ça au plus vite. Pour vous trois. Imagine si elle venait à l’apprendre, tu ne pense pas qu’elle serait profondément triste ? Et puis toi tu ne peux pas continuer à te sentir mal parce que tu es en couple avec Riley mais en même temps, tu es toujours officiellement avec cette fille. Je sais que c’est une situation compliquée pour toi, mais ça risque de faire plus de mal que de bien… Et puis, tu sais, de toute manière l’amour ça rend con, je suis bien placée pour le savoir, mais ait un peu de pitié pour elle… Elle va se faire larguer et tu ne l’as jamais aimé...

Tu aimes ton cousin même si tu trouves ces propos un peu dures contre cette fille. Tu sais que c’est un amour, même si sa situation implique de faire des choix ‘difficiles’. Tu espère quand même que tu n’as jamais été dans la situation de Jennifer dans le savoir. Quoi que quand tu y repenses, tu t’es autant fait plaquée que tu as plaqué. Pauvre Tommy qui devait supporter tes histoires à l’eau de roses et tes ruptures amoureuse alors qu’il te sembles ne l’avoir jamais entendu parlé de ce genre d’histoire. Non. Jamais.

- Lily tu sais comment ils sont... Pour eux les gays ce sont des monstres ou des personnes malades tu sais limite comme un cancéreux ou quoi... Pour eux nous les gays ou les lesbiennes ou bref les personnes de cette communauté on est des grosses merdes et on mérite la mort.. Alors je doute sincèrement qu'ils acceptent que leur fils soit un gros pédé qui aime un autre mec, ils l'accepteront certainement jamais.
- Oui, je sais comment ils sont, Lucas. Mais, n’oublies quand même pas que mes parents seront là pour toi, pour te soutenir si jamais ils venaient à l’apprendre et que ça se passe mal. Moi aussi je suis là pour toi. Je sais bien comment il voient les choses ? Tu imagines bien que j’ai pas envie de les croiser maintenant… Je suis certaine qu’il me jetteraient la pierre. Ni mariée, ni dans une relation stable et bientôt prête à être maman… Tu me diras, il n’y a pas qu’eux qui seraient prêt à me jeter la pierre.

Bien-entendu, quand tu dis qu’il n’y a pas qu’eux, tu parles aussi de ton foutu ex. Celui avec lequel tu as fait la merveilleuse bourde d’être sortie. C’était tombé au mauvais moment, tu en gardes des bons souvenirs mais tu sais à quel point c’était stupide. Tu aurais dû rester sur tes premiers souvenirs et non pas te laisser agréablement avoir par de belles paroles. Bon, c’est sûr, Joe n’est pas non plus le pire des abrutit, mais… Là, à présent il y ressemble fortement.
Quoi que, son comportement avec Tommy était pire que tout et il te semble avoir noté plusieurs fois des remarques acerbes contre lui que tu n’as pas noté. A croire que la rancœur qu’il avait contre lui à l’époque ne l’avait jamais quitté. Pourtant, vous étiez des enfants et Tommy ne lui avait jamais rien fait. Tu es bien placée pour le savoir. Après, c’est un peu grâce à lui que tu es devenue la meilleure-amie de ton Tommy même si maintenant, tu ne sais plus vraiment comment vous qualifier. Est-ce qu’il est toujours ton meilleur-ami ? Est-ce qu’il n’est plus qu’un ami ? Trop de questions pour si peu de réponses.

- Si tu as besoin d'aide je te le présenterais ouais il saura certainement t'aider, il est tellement doué en informatique que du coup il saura forcément régler le soucis.
- Ah bah c’est génial alors ! Je note ça dans un coin de ma tête et dès que mon ordi recommence à faire des siennes je te ferais signe !

Quelle idée en même temps d’acheter un ordinateur à rabais dans un supermarché ? En même temps avec les factures, tu n’as pas forcément envie de dépenser des millions dans l’électronique. D’ailleurs, ton téléphone commence à se faire vieux tu vas bientôt devoir en changer.

- Il est beau hein ?
- Très ! Et vous êtes tous les deux supers adorables sur cette photo ! Du coup, quand est-ce que tu me le présente ?

Pendant quelques secondes, tu envie cruellement ton petit cousin. Même si tu sais, que trouver l’amour en ce moment, c’est quasi chose impossible pour toi et que tu n’as pas envie de te rajouter ce genre de soucis en plus ; bah t’aimerais quand même bien avoir quelqu’un contre qui t’endormir le soir. Faut avouer que c’est toujours plus agréable qu’être tout seul dans des draps froids.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 10/08/2017
☰ messages : 455


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Lun 9 Oct - 9:04

Besoin de te parler
Avec Riley c'est sûr que je me sens bien, il me fait me sentir bien quand je suis dans ses bras ou plus précisément je me sens réellement moi-même pour la première fois de ma vie quand je suis dans ses bras. Faut croire que je me suis voilé les faces pendant toutes ces années où je couchais avec tout un tas de femmes, j'en ai connu des femmes au lit, mais aucune ne m'a réellement comblé, pas même Jennifer et pourtant elle est douée au lit, mais rien à faire à chaque fois je ne suis pas vraiment à fond dans le moment. Avec Riley c'est différent, il suffit qu'il m'embrasse pour que je me sente vraiment bien bon je suis quand même assez inquiet pour le reste, pour le sexe, je me demande comment ça va se passer avec lui à ce niveau-là mais pour l'heure je me dis que ça viendra en temps et en heure, pour le moment c'est sans doute un peu tôt pour penser à ces choses-là. Au bout du compte ma cousine vint à me parler de Riley ainsi que de Jennifer et j'acquiesce en entendant ses mots comprenant où elle veut en venir. « Je vais la larguer t'inquiètes pas. C'est un peu délicat pour moi mais je ne veux faire souffrir personne pas même elle. Elle a beau être tout ce que je déteste en règle générale chez une personne il n'en reste pas moins que je ne suis pas un petit enculé qui jouit du malheur des autres. » C'est vrai en plus je ne suis définitivement pas de ce genre, je n'aime pas faire souffrir les gens même ceux que je ne connais pas ou que je n'apprécie pour X ou Y raisons je n'aime pas leur faire du mal. Alors Jenny même si je la hais je ne veux pas non plus qu'elle souffre alors autant que je me sépare d'elle une bonne fois pour toute. Finalement le sujet dérive sur mes parents et quand je vins à entendre les mots de ma cousine j'acquiesce et la fixe longuement de mes yeux bleus. « Que ce soit dans ta position comme dans la mienne on s'en prendrait plein la gueule toi parce que t'es en cloque sans être mariée ni dans une situation stable tandis que moi je suis gay. Donc bon autant les ignorer, de toute façon ils n'ont aucune importance. » Et puis de toute façon plus ça va et plus je m'éloigne d'eux aussi bien que possible donc j'en vins à me dire que leurs points de vue n'ont aucune importance à mes yeux. Je suis ce que je suis et je m'assume et de toute façon je ne leur dirais jamais que je suis gay, ça ne regarde que moi avec qui je m'envoie en l'air ou de qui je suis amoureux après tout. Finalement elle et moi parlons de ses soucis d'ordinateur et du fait est que Riley pourra forcément l'aider quand elle a des problèmes quelconques j'acquiesce alors en entendant ses mots. « Oui en plus il est dans le même immeuble que nous donc le trajet pour le voir ne sera pas bien long. » Que je dis en riant, oui c'est vrai le monde est vraiment tout petit et c'est assez plaisant de me dire que mon type n'est pas bien loin et que donc je peux le voir aussi souvent que je le souhaite... Puis je lui montre une photo de mon type et je lui demande son point de vue qui ne tarde pas à arriver. « Je vais en discuter avec lui la prochaine fois que je le vois que je t'ai parlé de lui et que tu aimerais le connaître. Je te tiendrais au courant. » Je suppose que ça fera du bien à Riley de savoir que je ne le cache pas à tout le monde et qu'il y a au moins une personne qui sait pour nous deux. Moi en tout cas je m'ose à croire que ça lui fera du bien de savoir que j'en ai parlé à quelqu'un...
Lily & Lucas

_________________

   
Riley & Lucas
« Et je t'aime. Je t'aime comme un fou. Comme jamais je n'ai aimé qui que ce soit. J'aimerais juste que tu le comprennes, être avec toi c'est tout ce dont j'ai besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 13/07/2017
☰ messages : 281


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler Jeu 19 Oct - 22:51

 

Besoin de te parler
- lucas & lily -

- Je vais la larguer t'inquiètes pas. C'est un peu délicat pour moi mais je ne veux faire souffrir personne pas même elle. Elle a beau être tout ce que je déteste en règle générale chez une personne il n'en reste pas moins que je ne suis pas un petit enculé qui jouit du malheur des autres.
- Je sais Lucas… Mais je dis ça parce que j’essaye de me mettre à sa place et franchement j’aurais aimé être quitté même avant de me faire tromper… Je suis ta cousine, je sais que t’es pas un « enculé », mais je ne peux pas m’empêcher de le préciser, tu sais ça fait mal ce genre de trucs.

T’en sais quelque chose. C’est déjà arrivé avec un de tes exs et tu avais quand même eu très très mal suite à ça. Bon, vous étiez encore des enfants, mais il n’empêche que ça t’avais fait mal. Tu as eu du mal à t’en remettre, mais tu t’en es remise. Il n’empêche que ce sont des choses qui marquent.

- Que ce soit dans ta position comme dans la mienne on s'en prendrait plein la gueule toi parce que t'es en cloque sans être mariée ni dans une situation stable tandis que moi je suis gay. Donc bon autant les ignorer, de toute façon ils n'ont aucune importance.
- Je sais bien, Lucas. Mais tu sais, j’ose quand même espérer qu’il pourrait au moins comprendre que tu es leur fils et que la religion à tord sur les principes fondamentaux qui disent qu’un homme doit aimer une femme. Ce sont des choses qu’on ne choisit pas, comme on ne choisit pas la personne dont on tombe un jour amoureux… Et puis, la religion ne dit-elle pas d’aimer son prochain ? Tu es leur prochain, tu es leur fils… En tout cas, promet moi de me le dire si jamais un jour ils l’apprennent et que ça termine mal, crois moi que, moi qui ne me suis jamais mêlée de leurs histoire je ne les laisserais pas te faire du mal.


Enceinte jusqu’au cou ou non, tu refuses que quelqu’un s’en prennes à ton Lucas, même s’il s’agit de ses propres parents. Tu laisses d’ailleurs rarement quelqu’un s’en prendre à une autre personne. Tu n’arrives pas à le tolérer. Peut importe ou tu te trouves, ou bien même avec qui tu te trouves. Tu es insupportée par la moindre action de méchanceté gratuite. Heureusement pour toi, tu n’en vois pas à tout les coins de rues.

- Oui en plus il est dans le même immeuble que nous donc le trajet pour le voir ne sera pas bien long.
- C’est vrai ? Si il est dans le même immeuble que nous, je l’ai sans aucun doute déjà croisé ! Ça serait marrant que ça soit véritablement le cas.


Tu te mets à innocemment imaginer qui pourrait être ce fameux petit-ami secret. Peut-être que tu l’as déjà croisé en bas, aux boites aux lettre lors de l’un de ces matins ou tu ouvres ton courrier avant même de rejoindre ton appartement pour savoir ce qui t’intéresse vraiment de ce que tu vas jeter dans l’immédiat, ou s’il s’agit de l’un de ces voisin qui lors de ces journées pluvieuse, t’as tenu la porte en te voyant arriver en courant.

- Je vais en discuter avec lui la prochaine fois que je le vois que je t'ai parlé de lui et que tu aimerais le connaître. Je te tiendrais au courant.
- Ça marche ! Dis lui que je sortiez les grandes recettes !
Tu marques une courte pause. Oh je suis tellement contente pour toi !

Tu prends ton cousin dans tes bras, parce que oui tu es contente pour lui d’être tombé amoureux et puis t’as juste envie de le prendre dans tes bras, comme ça. T’as toujours eu plus ou moins l’habitude de le faire après tout il est comme ton petit frère, le petit frère que tu n’as jamais eu, un peu aussi comme le grand frère dont tu ignores toujours l’identité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: [Licas#1] Besoin de te parler

Revenir en haut Aller en bas
 

[Licas#1] Besoin de te parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Besoin de se parler.. [PV Charlotte L. Mars]
» Besoin de parler? - ft. Hannibal Lecter
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Des radios communautaires pour parler d’environnement
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE IS THE LOVE :: weymouth, dorset, uk :: Chickerell :: habitations-