Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Lessa#1] Faudra bien qu'on se cause hein ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☰ date d'inscription : 10/08/2017
☰ messages : 455


Message(#) Sujet: [Lessa#1] Faudra bien qu'on se cause hein ? Mer 23 Aoû - 21:39


Tessa & Lucas
Faudra bien qu'on se cause hein ?
Depuis déjà plusieurs jours Riley et moi sommes en couple et je nage dans un bonheur absolu avec lui bien que ce soit encore tout nouveau et tout bizarre pour moi. En effet avant je me pensais complètement hétéro sauf que je me suis trompé, c'est faux, je n'aime pas les femmes, j'aime uniquement les hommes. Le fait est donc de savoir que je me suis menti à moi-même pendant toutes ces années ça me fait bizarre et ça m'inquiète au plus haut point parce qu'en fin de compte je ne sais pas comment ça va se passer le jour où je vais en arriver au rapprochement corporel avec mon type. Bon, sans nul doute qu'il est encore un peu tôt pour y penser mais j'y pense quand même, ça me travaille à longueur de temps et c'est particulièrement stressant. A chaque fois que j'en ai l'occasion je me documente sur des sites porno afin de voir et d'apprendre des choses sur le sexe entre homme mais j'admets que ça me fait bizarre. Me toucher là-dessus et trouver du plaisir a voir des hommes se toucher c'est tout nouveau pour moi, vraiment tout nouveau et je me sens gêné a chaque fois que je fais ça comme si j'avais peur d'être surpris par qui que ce soit alors que je vis tout seul. Justement là encore cette impression et je finis par m'interrompre dans mon élan tout en soupirant de malaise, c'est vraiment embêtant tout ça, le fait est d'avoir sans cesse l'impression que ce que je fais est mal, que je devrais pas faire ça, ou bref des trucs dans le genre, c'est gênant. Je roule alors des yeux tout en me posant devant mon ordinateur portable et je me mets devant une série qui me plaît bien : Gossip Girl. Le temps passe à toute allure pendant que je regarde cet épisode jusqu'à ce que finalement je sois interrompu en plein milieu d'une dispute entre S et Le Garçon Solitaire alors que l'on sonne à la porte de mon appartement, je fronce les sourcils me demandant de qui il peut bien s'agir puis je me lève de sur mon lit et fonce jusqu'à ma porte que j'ouvre tout en affichant un grand sourire sur mes lèvres en voyant ma bien-aimée cousine. « La brune ! Ça me fait tellement plaisir de te voir ! Rentres donc ! » Et je m'écarte de la porte pour la laisser rentrer et une fois que ce fût fait je referme la porte et soulève ma cousine la prenant alors dans mes bras tout contre moi puis je la transporte ainsi dans mes bras jusqu'à mon salon et la dépose sur le canapé tout en m'installant à côté d'elle. « Comment tu vas ? » Oui autant commencer par le commencement parce qu'en fin de compte mis à part l'avoir soulever et l'avoir entraînée de force ici je n'ai rien fais d'autre pour l'heure...

_________________

   
Riley & Lucas
« Et je t'aime. Je t'aime comme un fou. Comme jamais je n'ai aimé qui que ce soit. J'aimerais juste que tu le comprennes, être avec toi c'est tout ce dont j'ai besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 21/08/2017
☰ messages : 35


Message(#) Sujet: Re: [Lessa#1] Faudra bien qu'on se cause hein ? Mer 23 Aoû - 22:57


Faudra bien qu'on se cause hein ?
Lucas & Tessa

Le visage calé dans ma paume, je contemple la vue sur le quartier calme de Weymouth center. J'aime regarder la nuit se poser sur les petites maison, tout a l'air plus paisible et joyeux quand il fait sombre, c'est ironique. Les criquets se mettent à chantonner sous le soleil couchant et les lampadaires disent bonjour aux étoiles. J'aime prendre le temps, ne pas toujours courir partout, me remettre en question. C'est dans ces moments là, à la fenêtre de mon appartement vide avec une tasse de chocolat à la main, que je repense à ce fameux soir. 8 ans se sont maintenant écoulés depuis que j'ai fuis la maison, 8 où j'ai abandonné mon beau-père, poignardé de ma propre main, gisant sur le sol et gémissant de douleur. Mais rien ne pouvait être plus douloureux que ce que j'ai subis avec lui. Rien n'a été et ne sera plus douloureux que ses mains sur ma gorge et ses cicatrices dans ma peau.

Je pousse un profond soupire et joue un peu avec mon téléphone en réfléchissant. Je me rappelle avoir débarqué en trombe chez les parents de Lucas, hurlant et pleurant à qui voulait bien m'entendre, les mains en sang, promettant que ce n'était pas ma faute, qu'il l'avait bien cherché. C'était déjà trop tard... Richard avait déjà prévenu toute sa famille à mon départ. La petit diable qu'il a adopté est devenu incontrôlable...

Ils ont essayer de me retenir, ils commençaient déjà a appelé la police...




« Je ferait mieux d’aller prendre l'air... » je me dit en me levant et attrapant ma veste pour sortir de mon appartement.

J'ai finalement réussi à m'enfuir avant que la police ne débarque pour m'emprisonner. Mais pas avant de croiser le regard de Lucas, ce magnifique regard remplis de maturité du haut de ses 11 ans, ce regard qui trahissais son incompréhension face à une telle situation. J'ai légèrement froncé les sourcils d'inquiétude à son attention et pris les jambes à mon cou.

Finalement, je ne m'en suis pas trop mal tirée... ma vie commence à ressembler à quelque chose à présent.

Sans réfléchir, je me retrouve sur le palier d'un appartement que je connaît bien, face à une porte qui a toujours été ouverte pour moi, face au regard qui a bien vieillis mais sans cesser de mûrir.




« La brune ! Ca me fait tellement plaisir de te voir ! Rentres donc ! » l'enthousiasme de Lucas en me voyant me réchauffe instantanément le coeur et un doux sourire naît sur mon visage. Après tout ce que j'ai vécu, subis, on pourrait croire que je porte un masque, que je fait semblant d'aller, d'être joyeuse, pleine de vie... parfois c'est vrai. Mais je persiste à croire que c'est ma vraie personnalité qui a été piétinée par un connard. Elle commence juste à renaître...

« Je passais dans le coin et je me suis dit : " Tiens, je me demande ce que mon cousin préféré fabrique ? " alors j'ai décidé de passer. Je ne te déran... » alors que je pénètre dans son appartement, j'ai à peine le temps de finir ma phrase qu'il me prends dans ses bras pour me serrer contre lui. Je ne suis pas encore habituée à un tel élan d'amour, mais je fait beaucoup d'effort pour lui car je sais qu'il en a besoin. Je doit avouer que moi aussi...

« Je sais que je fait 3 têtes de moins que toi, pas la peine de me le rappeler à chaque fois ! » je le taquine en le regardant, nos yeux l'un en face de l'autre. Je lui colle un bisous sur la joue et il me repose sur les mes pattes.

J'ai toujours été une jeune femme petite du haut de mon mètre soixante. Allez savoir pourquoi j'exerce le métier de mannequin...

« Comment tu vas ? » me demande-t'il tandis que j'enlève mon gilet et lance mes baskets d'un coup de pieds dans l'entrée. J'ai toujours beaucoup apprécié son appartement... au moins une chose de bien que ses parents ont pu faire pour lui à ma connaissance !

« Ooooh, la routine ! L'ennuyeuse et fracassante routine. » je soupire d'un air théâtrale en me laissant tomber sur le canapé. Quand vous discutez avec moi, préparez vous car je déborde d'énergie et de vivacité. Je suis très appréciée partout où je passe, ce qui est très ironique quand on pense que personne ne voulait m'adopter plus d'un an car j'étais, je cite : " un monstre " .

« Des fois j'ai envie de mettre ma plus belle robe de soirée, des talons de 30 centimètres, du rouge à lèvre d'Andalouse et go en boîte de nuit. Mais après je réfléchis et je me dit qu'avoir mal aux pieds toute la soirée et se faire peloter de partout par des quinquagénaires, c'est pas très excitant ! Donc j'abandonne et je reste devant Netflix avec mon pyjama en laine et des Ben&Jerry's... » je ris et lève les jambes d'un air triomphant. « Bienvenue dans la vie d'une mannequin à la carrière pas très glorieuse encore... » je me redresse et le regarde par dessus le canapé. « Et toi alors ? Tu es devenu un petit jésus ou tes parents ont lâché l'affaire ? Préviens moi, il fait chaud en enfer, je doit prendre des lunettes de soleil... » j'éclate de rire et me cache le visage avec un coussin. J'ai toujours adoré taquiner Lucas sur les croyances religieuses de ses parents. Il sais que je rigole, je n'aime pas faire du mal aux gens intentionnellement.

Parfois c'est difficile à croire qu'entre Lucas et moi il y a 7 ans d'écart...


fiche by coula


Dernière édition par Tessa Young le Jeu 24 Aoû - 11:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 10/08/2017
☰ messages : 455


Message(#) Sujet: Re: [Lessa#1] Faudra bien qu'on se cause hein ? Mer 23 Aoû - 23:21


Tessa & Lucas
Faudra bien qu'on se cause hein ?
Ma relation avec Tessa a toujours été plus ou moins fusionnelle, du moins elle l'est en ce moment, très fusionnels nous le sommes. C'est simple il y a huit quand elle a planté son beau-père, le frère de ma "mère", c'est chez mes "parents" et donc par conséquent chez moi qu'elle est venue se planquer et demander de l'aide. Évidemment à l'époque mes géniteurs de merde avaient tirés la tronche en apprenant qu'elle avait planté Richard et ils ont pris son parti à cet enfoiré. Moi pas, je n'ai jamais apprécié cet homme, je lui ai toujours trouvé une tête de psychopathe en cavale et visiblement j'ai eu raison vu que cet enculé tabassait ma cousine, c'est un monstre, un horrible phénomène et maintenant quand je le vois encore j'ai tendance à ne pas lui parler, de toute façon lui comme mes géniteurs savent que j'ai pris le parti de Tessa et que je le hais de toutes mes forces. Ils se sont fais une raison avec le temps du fait que je ne veuille pas lui accorder le bénéfice du doute à cet enculé mais c'est comme ça, il a lui-même décidé de creuser sa tombe, a lui d'assumer désormais. Puis même je me demande comment on peut en arriver a cogner Tessa, ce n'est pas une connasse comme ma fausse copine peut l'être, c'est une femme bien, une femme entière et intelligente, c'est difficile pour moi d'imaginer ce qu'on peut lui reprocher. Quoi ? Elle sourit trop ? Elle est trop gentille, trop douce ? C'est donc ça qu'on peut lui reprocher ? Le fait est qu'elle soit heureuse ? Moi ça me choque. Quand je l'eus prise dans mes bras elle me fait alors un commentaire sur ma taille et je ricane. « Oh dis pas ça je vais plus me sentir pété après. Puis je te rappelle que je fais un mètre soixante-deux. Donc trois têtes de plus que toi j'en doute fort. » C'est vrai, je suis tout petit, vraiment tout petit pour un mec mais bien souvent Tessa essaie de me rassurer sur le fait est que je reste un bonhomme malgré ma toute petite taille et mon manque évident de poils... On s'installe ensuite sur le canapé et je cherche à savoir comment elle va quand elle me fait savoir que ça va, qu'elle vit une routine j'acquiesce et souris jusqu'à ce qu'elle me parle d'aller en boîte mais que ça ne l'emballe pas trop ce qui m'amuse. « Je suis allé dans un bar y a quelques jours. C'est pas mon truc ce genre de lieux je crois. » C'est vrai, mais bon, si je n'étais pas allé là-bas je n'aurais pas croisé Riley et il ne serait peut-être pas mon mec maintenant donc un mal pour un bien, c'est clair. La brune me fait alors un commentaire sur la religion de mes parents ce qui me fait rire. « Je ne serais jamais un petit Jésus ou je ne sais qui encore. Je préfère encore crever la gueule ouverte que de m'abaisser à leur niveau de merde. » Au moins ça a le mérite d'être clair : jamais je serais croyant et je m'en porte très bien comme ça. « Non en vrai ça va bien. Même très bien mais pas besoin de religion pour aller bien. Faudrait peut-être leur expliquer ils comprendraient peut-être. » Mais j'en doute sincèrement que ce soit Richard comme mes géniteurs ils ne comprendront jamais un point de vue comme celui-ci par conséquent je n'ai plus d'espoir a leur sujet depuis bien longtemps maintenant...

_________________

   
Riley & Lucas
« Et je t'aime. Je t'aime comme un fou. Comme jamais je n'ai aimé qui que ce soit. J'aimerais juste que tu le comprennes, être avec toi c'est tout ce dont j'ai besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 21/08/2017
☰ messages : 35


Message(#) Sujet: Re: [Lessa#1] Faudra bien qu'on se cause hein ? Jeu 24 Aoû - 12:09


Faudra bien qu'on se cause hein ?
Lucas & Tessa


« Oh dis pas ça je vais plus me sentir pété après. Puis je te rappelle que je fais un mètre soixante-deux. Donc trois têtes de plus que toi j'en doute fort. » réponds Lucas à ma petite plaisanterie. Je pose mon front contre le siens en riant un peu. C'est vrai que Lucas n'est pas le garçon le plus grand que je connaissance, il a beau être mignon tout pleins, la taille ce n'est pas encore ça ! Mais pour pas qu'il complexe de trop, j'ai tendance à le traiter comme si j'étais un nain de jardin.


« Je ne veux pas passer pour une obsédée, mais certaines femmes disent qu'il y a toujours une compensation à être petit... » je pouffe de rire alors que mes joues deviennent aussi rouge qu'une tomate. Douée comme je suis, je vais réussir à le gênée comme je sais si bien le faire.
Lucas et moi avons toujours été très fusionnels, un vrai petit couple sans les sentiments amoureux. Ainsi que les relations sexuelles, soit dit en passant. Aussi loin que je m'en souvienne, depuis que j'ai refait ma vie à l'âge de 18 ans, j'ai toujours été comme ça. Ouverte et un petit peu folle, je doit l'admettre.. Mais comment établir un climat de confiance avec les gens quand c'est difficile de se faire confiance à sois-même, déjà ? « Enfin non pas que je ... enfin... j'ai pas dit que... ahhhh. Ce que je veux dire c'est qu'il n'est pas nécessaire d'être grand pour euh... tu voies ? » je me met à rire de façon in contrôler en cachant mon visage tout rouge derrière mes mains. Qui c'est qui parlait de confiance en sois ? Je retire ce que j'ai dit.  « Je m'enfonce là... ? » je le regarde à travers mes doigts en me mordillant la lèvre et me laisse tomber sur le canapé en poussant un profond soupire. Il s'installe prêt de moi et je pose mes jambes sur les siennes en calant un bras derrière ma tête.
« Je suis allé dans un bar y a quelques jours. C'est pas mon truc ce genre de lieux je crois. » me dit Lucas en réponse à mes projets foireux pour mettre un peu de sel dans ma vie. Parfois, je me dit qu'une présence masculine ne serait pas du luxe pour ma petite vie mondaine, mais faut-il avoir le courage. Le courage d'assumer ce qu'est devenu mon corps. Et c'est pas encore totalement évident...
« Je crois que ce n'est le truc de personne. Boire jusqu'à ce rendre minable et sautiller sur du " boum boum " jusqu'à je ne sais quelle heure... très peu pour moi. Mais tu voies dans les séries télé... les nana typées Jessica Alba qui font tourner les têtes toute la nuit et qui tombe " comme par hasard " ... » je fait des guillemets avec mes doigts « sur l'homme parfait qui ressemble à Brad Pitt, qui est romantique, sensible charmant... » je pousse un profond soupire en m'étire de tout mon longs. « Et toi ? Quand tu étais à ce fameux bar, tu as vue des bombes atomiques ? Quand j'y pense, je ne t'ai jamais posé de question sur ta vie sentimentale. Quelle piètre cousine, je fait ! » je m'exclame avec un peu d'exagération en tapant sur ma cuisse.
A ma petite blague sur les non-croyances religieuse de Lucas, ce dernier réagis comme je l'imaginais et ça me fait plaisir de voir qu'il n'a pas changé son point de vue à ce sujet. Si dieu il y a, il nous ferait pas vivre un  tel cauchemar. « Je ne serais jamais un petit Jésus ou je ne sais qui encore. Je préfère encore crever la gueule ouverte que de m'abaisser à leur niveau de merde. Non en vrai ça va bien. Même très bien mais pas besoin de religion pour aller bien. Faudrait peut-être leur expliquer ils comprendraient peut-être. » je sautille et brandis les bras en l'air dans un geste de victoire. « Halleluia bordel ! » je hurle avant d'éclater de rire en renversant la tête en arrière. « Mon pauvre. Quand je pense que tu devais réciter des prières et bouffer... » je prends une voix grave pour imiter un prête « le corps du Christ ! Mon dieu ce que c'est glauque. Pire que du cannibalisme ! Tu bouffes la peau et bois le sang d'un dieu tout puissant. C'est écoeurant. » je pouffe de rire.



fiche by coula
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 10/08/2017
☰ messages : 455


Message(#) Sujet: Re: [Lessa#1] Faudra bien qu'on se cause hein ? Jeu 24 Aoû - 12:36


Tessa & Lucas
Faudra bien qu'on se cause hein ?
Bien que nous soyons très proches il n'en reste pas moins que nous ne parlons pas forcément de certains sujets comme le sexe, je ne suis pas certain que ce soit un sujet avec lequel elle est particulièrement à l'aise. Plusieurs fois je me suis demandé si elle n'était pas encore vierge tant c'est un sujet qui semble la mettre mal à l'aise. Enfin, elle se dit peut-être bien la même chose à mon sujet étant donné que je ne parle pas non plus avec elle de ces choses-là. La voilà justement qui me fait un commentaire sur ma taille et je ricane amusé à son commentaire, hm, elle se décoince étrangement il suffit que j'y pense pour qu'elle me fasse une blague plus ou moins cochonne. « Et bien personnellement tout est petit chez moi, je me suis pas rattrapé sur ma taille du bas. » Et je roule des yeux blasé de constater que je suis mal foutu en bas mais bon ça fait longtemps que je le sais. Mais comme on dit la taille ne fait pas tout, et heureusement d'ailleurs. Quand je l'entends essayer de se rattraper bien comme il faut je ricane particulièrement amusé par ses mots. « Oh t'en fais pas. Y a pas besoin que le poireau soit énorme pour qu'il soit efficace. » C'est mon point de vue en tout cas, le point de vue d'un mec complexé mais bon je fais avec hein, je peux pas changer ça, malheureusement. Elle me demande alors si elle s'enfonce et j'acquiesce comme pour lui signifier que oui elle s'enfonce bien comme il faut puis je ris sans plus rien dire pour le moment.

Une fois que j'eus rouvert la bouche je lui avoue être allé dans un bar récemment sans pour autant en dire plus, quand j'entends ses mots je ricane et acquiesce jusqu'à ce qu'elle parle de cet enfoiré de Brad Con que je hais de toutes mes forces, ça, elle le sait. « Personnellement je ne définirais pas Brad Con comme un homme parfait mais chacun son trip hein. » Infidèle, prétentieux, ridicule, moche, con, pathétique... Enfin il a rien pour lui ce chien galeux. Elle me questionne alors sur ma soirée et surtout s'il y avait des bombes atomiques et je ris. « Oui une seule et ça me convient parfaitement. » Riley est parfait physiquement, rien à redire là-dessus, ce type me fait planer au septième ciel, rien que quand je le regarde je nage dans un océan de bonheur intense, c'est spécial ce que je ressens. « Je crois déjà t'avoir parlé de Jennifer, ma meuf, enfin c'est compliqué. J'suis pas spécialement attaché à elle mais c'est ma meuf. » Parler d'elle me fait déjà grincer des dents, cette fille a tous les défauts du monde, elle n'a rien pour elle et pourtant c'est bel et bien avec cette fille que je m'affiche ouvertement devant tout le monde... Si seulement je pouvais m'afficher avec Riley je serais plus heureux.

Ensuite nous parlons de la religion et de ce que nos familles en pensent quand j'entends ses mots je ris. « Oui ils sont ridicules mais que veux tu on y peux rien. Si ça les amuse de rester indéfiniment dans leur trip pourrit c'est leur affaire hein. » Oui ça ne regarde qu'eux de rester éternellement dans leur trip chelou avec la religion moi je préfère me concentrer sur des choses intéressantes et réelles tant qu'à faire. Mon mec par exemple.

_________________

   
Riley & Lucas
« Et je t'aime. Je t'aime comme un fou. Comme jamais je n'ai aimé qui que ce soit. J'aimerais juste que tu le comprennes, être avec toi c'est tout ce dont j'ai besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: [Lessa#1] Faudra bien qu'on se cause hein ?

Revenir en haut Aller en bas
 

[Lessa#1] Faudra bien qu'on se cause hein ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Look for a partner for rp (c'est bien ça en anglais hein?)
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE IS THE LOVE :: weymouth, dorset, uk :: Chickerell :: habitations-