Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the bluest things on earth (DAX&BECK)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: the bluest things on earth (DAX&BECK) Dim 2 Juil - 0:29


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

« I got your picture, I'm coming with you. Dear Maria, count me in. There's a story at the bottom of this bottle and I'm the pen. » Les paroles de la chanson se mirent à retentir dans les hauts parleurs de la station - je venais de terminer ma première émission depuis mon retour à Weymouth. Alors que je fermais mon micro et accrochais mes écouteurs, mon producteur est entré dans le studio pour me féliciter et discuter des cotes d'écoutes prometteuses. C'était comme si je n'étais jamais partie. Malgré les bons mots de Bill, je n'avais pas la tête à entendre tout ça, j'étais perdue dans mes pensées. Il l'a bien vu dans mon regard, alors la conversation fut courte. J'ai pris mon sac et j'ai rapidement quitté la station.

Au volant de ma voiture, j'étais toujours dans mes pensées. J'étais revenue depuis moins d'une semaine, et j'étais incapable de penser à autre chose qu'à lui. Daxton était dans ma tête à tous les moments de toutes mes journées, sauf que depuis le déjeuner où la conversation avait été maladroite et distante, on ne s'était pas parlés. Pas même un texto. J'étais incapable de penser à autre chose qu'à lui, mais j'étais tout aussi incapable de faire un pas vers lui. J'avais besoin de déconnecter un peu, alors j'ai fait un détour par une petite concession près du port et je me suis acheté un vin en boîte et un petit paquet de verres en plastique avant de me diriger vers le port, laissant ma voiture dans le stationnement. Il y avait un petit coin sous les quais où j'aimais autrefois aller m'asseoir seule, alors mes souliers dans une main et la boîte de vin dans l'autre, je m'y suis rendue.  

J'étais rendue à mon troisième verre, et un vieil album de The Cure se faisait entendre sur mon téléphone, se mélangeant au son des vagues qui dansaient près de mes pieds - j'étais presque dans un autre monde,
physiquement loin du monde entier, mais beaucoup trop près des émotions que je vivais depuis les derniers jours. J'étais souvent venue ici avec notre petit groupe, et encore plus souvent seule avec Dax, juste pour écouter l'eau et boire comme des marins. Je me souviens d'une fois en particulier... nous nous étions endormis lui et moi, sous le quai et quand je m'étais fait réveillée par le son d'un bateau arrivant près de nous - j'étais enroulée dans son manteau, la tête au creu de son bras, sa main caressait mes cheveux dans son sommeil. C'est un de mes plus beaux souvenirs.

Je me suis servie un quatrième verre et je me suis mise à regarder les vagues frapper les poutres qui supportaient le quai. Tout était si sombre, si paisible. C'est à ce moment que j'ai entendu des pas s'approcher de moi, alors je me suis retournée. J'ai failli renverser mon verre tellement j'étais surprise de le voir.

CODE BY MAY

_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 15/06/2017
☰ messages : 21


Message(#) Sujet: Re: the bluest things on earth (DAX&BECK) Mer 5 Juil - 13:02


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

Une journée de merde. Une vrai journée de merde venait de passer, et j'avais grand besoin de prendre le large pour quelques heures. Au boulot, on m'avait imposé un idiot à former, et sincèrement, je suis passé près de mourir environs quatre fois, en tentant de lui dire de faire attention en manipulant les outils! Le con s'est même amusé avec une scie en faisant semblant d'être Luke Skywalkers. Non mais je rêve!? Vraiment, cinq heure pile, j'étais partie. F*ck it. et même si je me faisais réprimandé le lendemain, à cet instant précis, je m'en foutais royalement! Ma vie était bien plus importante que ce boulot! Non mais, j'adore mon travail! Je ne suis juste pas né pour être formateur. C'est tout. Ils s'en ont bien rendu compte quand je suis débarqué dans le bureau en trombe en disant, les dents serrées «Si jamais vous remettez cet imbécile sous mon aile encore demain, je quitte!!! COMPRIS!?» avant de partir en claquant la porte. Okay. J'avais peut-être réagit avec un trop pleins d'émotions ...mais j'en avais marre et ils devaient le comprendre!

Embarquant dans ma belle Chevy Impala 1967, je pris la route en mettant le volume à fond afin de me perdre dans la musique. Je me mis à chanter haut et fort « I got your picture, I'm coming with you. Dear Maria, count me in. There's a story at the bottom of this bottle and I'm the pen! » en frappant sur mon volant comme si il était devenu comme par magie, un drum. Seulement, plus les secondes passaient, plus un vide s'installa en moi. Cette chanson m'avait toujours rappelé Beckett ...et disons que ces temps-ci, je pensais énormément à elle. Elle me manquait, quand même. Seulement, je n'osais ni l'appeler, ni la texter, depuis la dernière fois.
C'était trop ...étrange.

Mordillant ma lèvre, je fis un détour vers le dépanneur où j'achetai du vin et des clopes avant de reprendre la route, direction le quai. Ce quai, un emblème de notre relation. Nous y avions passé tant d'heures ...Tant de soirée à discuter, à rire. À parler de la vie, se questionner ...Tant de souvenirs tournaient autour de ce simple quai ...mais c'était le seul endroit au monde où je me sentais bien. Où je me sentais à l'aise avec moi-même surtout ...et c'était bien parce qu'il me rappelait elle, Beckett...

Une fois arrivé au quai, je débarquai de ma voiture et prit notre chemin classique. J'avais les yeux au sol quand je senti une présence devant moi. Relevant mon regard, je la vis. Elle était là. Beckett était là! Mon coeur se mit alors à battre la chamade et je senti mon sang se mettre à bouillir à fond, en moi. D'une voix mal assuré, je dis alors «Pennyweather...?» Elle fut si surprise de me voir qu'elle failli renverser son verre de vin partout sur elle. D'un faible sourire en coin, j'ajoutai «...On dirait que tu as vue un fantôme ...Non sérieux,
je sais que je suis sublime, mais pas besoin d'en faire tout un plat et renverser ton vin ...C'est du gaspillage ...»
en roulant des yeux et en poussant un faible rire amusé avant de m'installé auprès d'elle. Comme si rien était, je sorti alors ma bouteille de vin et l'ouvrit avant d'en boire une gorgée directement par le goulot. Qui, sauf Beckett,
a vraiment besoin d'un verre pour boire du vin? J'avais toujours trouvé qu'elle était trop classy ...mais cela faisait aussi partie de son charme, disons ...

CODE BY MAY

_________________


©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: the bluest things on earth (DAX&BECK) Jeu 6 Juil - 4:49


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

Si on m'avais dit il y a six mois qu'aujourd'hui j'allais me retrouver ici, sous le quai, en compagnie de Daxton, j'aurais ri et aurait dit à cette personne qu'elle était complètement folle. Il y a six mois, je n'étais même pas sure de revenir à Weymouth. J'étais en négociations avec Sirius XM pour renouveller mon contrat, et j'étais pas encore certaine d'accepter. Je me sentais si seule à New-York, loin de mon père que j'avais laissé seul à lui même avec son problème d'alcool. Loin de Maxine et Woody - même si je vidéo-conférençait avec eux au moins deux fois par semaine et que Maxine et moi avions pris des plans sur nos cellulaires pour pouvoir se texter autant que l'on voulais, ma meilleure amie me manquais. Et Daxton - on avait à peine de comunications lui et moi, et ça, ça c'était difficile. J'avais besoin de partager les émotions que je vivais à ce moment de ma vie, et j'en étais incapable. J'avais Jason à cette époque. Il était bien, mais ce n'était pas assez. J'avais besoin de leur parler, leur présence, la présence réconfortante de Dax me manquais.

Si on m'avais dit il y a six mois qu'aujourd'hui j'allais me retrouver ici, sous le quai, en compagnie de Daxton, je n'y aurait pas cru - et pourtant, c'est là qu'on étais lui et moi. Alors que moins de trente secondes avant, j'étais seule. « Pennyweather...? » Sa voix rauque est venue instantanément me réchauffer au coeur. J'ai repris le contrôle de mon breuvage alors qu'il s'approchait. « Dax?! » Il a vu mon petit moment de surprise et l'a rapidement tourné à la blague, et à son avantage. « ...On dirait que tu as vue un fantôme... » J'ai hauséé les sourcils. C'était presque ça. « Non sérieux, je sais que je suis sublime, mais pas besoin d'en faire tout un plat et renverser ton vin... C'est du gaspillage... » Il a eut un petit éclat de rire, mais c'est le sourire qu'il a fait ensuite qui m'a chaviré. Quand Daxton souriait, ses petites canines apparaissaient un peu plus prononcées, et un des coins de sa bouche remontait un peu plus haut que l'autre. Irrésistible. « Ne te flattes pas trop Dax. Ça pourrais te monter à la tête. » Pour ça,
c'était déjà trop tard. Daxton savait trop bien qu'il était un beau gosse, et il savait comment s'en servir. Ça faisait partie de son charme. Ça le rendait encore plus sexy.

Il s'était approché de moi et s'était assis - son corps était détendu, comme si nous avions fait ça la veille, et tous les autres jours avant. Pendant un instant, c'est comme si je n'étais jamais partie. Il a prit une gorgée direct de la bouteille. « Classy. » lui ai-je dit sur le ton de la blague. J'ai pris quelques gorgées de mon verre assez rapidement. Je me suis surprise à le regarder - la lune réflétait dans ses cheveux blonds, et dans son oeil plus pâle. J'ai détourné le regard, portant mes yeux vers l'eau. J'ai rammené mes jambes vers moi un peu. Je savais qu'on allais devoir finir par parler. Avoir une conversation. « ... c'est gris, New-York. » J'aurais pu rajouter que c'était gris sans lui, que c'était gris parce que j'avais vécu des mois de merde à cause de l'avortement, que j'aurais du ne jamais partir, mais j'ai préféré me taire. Tout viendrait en son temps. Je n'osais pas le regarder. J'avais peur.

CODE BY MAY

_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 15/06/2017
☰ messages : 21


Message(#) Sujet: Re: the bluest things on earth (DAX&BECK) Ven 7 Juil - 1:27


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

Jamais me je serais attendu à la voir là,
ce soir. Assise tranquille au bord du quai entrain de contempler la nature. C'était tellement naturelle comme image, qu'on aurait dit un vieux souvenir. Comme si, pour une quelconque raison, je m'étais fait projeté dans le passé afin de revivre quelque chose d’inassouvi. C'était à la fois agréable ...et effrayant. Comme si nos chemins avaient décidés de se rattacher à nouveau ...ou que le destin en avait été ainsi. J'avais cette drôle de sensation au creux de mon ventre qui revenait en trombe en la voyant me sourire légèrement. Comme des picotement ...et non, ce n'était pas les deux burritos que j'avais manger ce midi. C'était bien plus que ça!

J'eus un petit rire à sa blague et dit «Aaaah nah, t'inquiètes encore moins pour ma tête. Je sais qu'elle est parfaite comme ça.» puis lui fit un clin d'oeil en prenant place à ses côtés. J'avais prit une gorgée de mon vin et sourit à sa remarque. Haussant une épaule, je dis «Je pourrais même lâcher un gros rot ...mais je vais me garder encore une petite gène pour au moins 5 minutes ...Ensuite on verra!» puis sourit doucement en la contemplant un petit moment. Non, elle n'avait pas changer. Elle était toujours aussi sublime. Cependant, quelque chose en elle était éteint. Une partie de son énergie ...De sa vivacité...

Puis elle se mit à me parler un peu du temps qu'il faisait à New-York. J'eus un faible rire, sachant très bien que Beckett essayait de gagner du temps. Trouver des mots pour chasser le silence. Hochant oui de la tête, mon regard se reporta vers le large puis je redevins sérieux. Mordillant ma lèvre, je fronçai même un peu les sourcils avant de demander «Comment tu vas, Beck...?» d'un air concerné. Malgré les blagues et tout, nous avions des choses sérieuses à aborder. Des choses qui nous faisaient mal ...mais que nous devions discuter. Mettre au clair. C'était important ...


_________________


©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: the bluest things on earth (DAX&BECK) Ven 7 Juil - 5:28


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

« Aaaah nah, t'inquiètes encore moins pour ma tête. Je sais qu'elle est parfaite comme ça. » J'ai eu un petit rire. Of course, c'était exactement le genre de réponse que j'attendais de lui. C'était surprenant qu'il soit encore incapable de me surprendre. Et ça, c'était surprenant en soi. J'ai souri doucement et je l'ai fixé longuement en prenant une gorgée. J'ai failli m'étouffer de rire quand il a continué. « Je pourrais même lâcher un gros rot... mais je vais me garder encore une petite gène pour au moins 5 minutes... Ensuite on verra! » La Belle et le Clochard, que Woody nous appellait. Il n'avait pas tord, au fond. Ma stature délicate en comparaison à sa taille musclée et imposante. Ma pâle peau versus ses tatouages. Mes chandails soyeux contre sa veste de cuir. Et pourtant, sans lui, j'étais incomplète.

Un long silence s'était installé entre nous. On ne pourrait pas rester comme ça longtemps. Alors j'ai dit la première chose qui me soit venue à l'esprit. Je l'ai entendu camoufler un petit rire - il avait vu à travers mon jeu.

«Comment tu vas, Beck...?» C'était difficile pour moi de parler de New-York. Contrairement à ce que les autres devaient penser, ça été une période très douloureuse de ma vie. Y'a que Maxine qui savait un peu comment je me sentais, mais encore là elle ne savait pas tout. Je ne voulais pas accabler sa vie de nouvelle mariée avec tout ce qui me passait par la tête. Et malgré le fait que je lui parlais de temps à autres de mes émotions, c'était vraiment à Dax que j'aurais voulu me confier.

J'ai posé mes yeux sur lui, pensive. Par où est-ce que je devais commencer. « Je sais pas quoi te dire Dax. » J'ai fini les quelques gorgées de mon verre avant de m'en reservir un autre . L'alcool commençait à faire son effet. Je commençais à sentir ma peau devenir chaude malgré le vent frais qui venait de l'eau. Et ça a fini par sortir.« Côté professionnel, c'était génial. J'ai rencontré plein de gens, je me suis fait plein de contacts, j'ai été à plein de fêtes exclusives dans des robes empruntées... » Je ne pouvais pas lui dire tout ce que j'avais vécu. Il ne me regarderait plus jamais de la même façon - il ne pourrait pas comprendre.« ... mais côté vie personnelle, ça été une longue année d'enfer. » J'ai pris plusieurs gorgées de mon petit verre avant de le faire balancer un peu entre mes doigts. Mon regard était un peu perdu sur un point fixe entre mon verre et l'océan. « Je ne saurais même pas par où commencer. » ai-je dit d'une voix lasse et lointaine.


_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 15/06/2017
☰ messages : 21


Message(#) Sujet: Re: the bluest things on earth (DAX&BECK) Ven 7 Juil - 22:50


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

Juste à voir son langage corporelle, je pouvais facilement déterminer qu'elle me cachait quelque chose. Tout n'allait pas au mieux, dans sa vie. C'était flagrant. Elle avait un regard fuyant et ne souriait pas autant qu'avant. Elle semblait même un peu mal à l'aise en ma présence. Je commençais vraiment à être concerné par son état. Disons qu'elle et moi avions une connexion assez spéciale, à ce sujet. Nous étions capable de sentir lorsque l'un ou l'autre n'allait pas bien. Se sentait mal. Pour moi, je ressentais comme un vide au coeur. Des frissons dans la nuque et au bas du dos. C'était vraiment ...spécial, comme sensation. Désagréable, je dirais bien.

Fronçant des sourcils à ses propos, j'oubliai délibérément le passage des robes et des soirées et passai directement aux choses sérieuses. Sur un air presque paternel, je dis alors «Quelqu'un t'a fait du mal? ...Qui t'a fait du mal? Le vois-tu encore!?» prêt à bondir sur mes pieds et partir en chasse contre le potentiel crétin qui aurait OSÉ toucher à ma Pennyweather. Je pouvais sentir mon sang bouillir dans mes veines, et elle ne m'avait pas encore expliqué le pourquoi du comment. Non. Je sentais juste que ce qu'elle allait me dire par la suite allait encore plus me rendre dingue de colère ...mais j'étais prêt.

Serrant fort les dents, faisant ma mâchoire devenir carré, je la regardai d'un air très sérieux. Attentif aux moindre remarques. Mouvements. Paroles ou regards. Je me mis à la scruter et à l'analyser en silence. Je savais qu'elle détestait quand je commençais à faire cela, mais à cet instant, je m'en foutais éperdument. Tout ce qui comptait maintenant était qu'elle me dise la vérité. Qu'elle sorte le chat du sac au plus vite afin que je me mette déjà en route pour péter la gueule à ce connard de merde. Oh. J'étais prêt. Ça allait saigner.


_________________


©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: the bluest things on earth (DAX&BECK) Sam 8 Juil - 4:55


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

« I'm scared to get close and I hate being alone. I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. »

J'ai senti l'énergie de Dax changer - il était plus tense, sa posture démontrait qu'il retenait son agressivité. Ses poings se refermaient lentement et la tension montait. Je savais qu'il pensait toujours au pire. «Quelqu'un t'a fait du mal?... Qui t'a fait du mal? Le vois-tu encore!? » Comme toujours, il assumait que c'était la faute des autres, de quelqu'un d'autre. D'un autre homme. C'était le cas, mais le mec n'avait qu'un rôle minimal dans la situation. C'était comme si aux yeux de Dax, je n'aurais jamais pu rien faire qui soit horrible - comme si j'étais incapable de prendre une mauvaise décision par moi-même. Il fallait toujours que ce soit la faute de quelqu'un d'autre.

J'ai pris une grande inspiration et ait pris une gorgée de mon verre. Je me suis retournée vers lui - il me regardait, il m'examinait. Bon Dieu que je détestais lorsqu'il faisait ça. Il avait toujours été capable de me lire comme un livre ouvert, et il savait quand je mentais. Il observait mes moindres battements de cils, mes respirations, mes doigts, mes lèvres. J'ai vu sa mâchoire se resserrer alors j'ai détourné le regard à nouveau pour le porter à l'horizon et ai étendu ma main vers lui. Je l'ai déposé délicatement sur la sienne, fermant mes doigts autour de son poignet. « Personne ne m'a fait de mal. J'ai pas eu besoin de personne pour me faire du mal. J'en ai bien été capable par moi même. »

Je pédalais dans le vide, j'avais l'impression de perdre mes repères alors que j'essayais de trouver les mots pour décrire ce que j'avais vécu. J'ai à nouveau pris une grande inspiration. « Dax... » Ma voix avait craqué. Je sentais une boule se former dans ma gorge, et j'ai senti mes mains devenir moites, ma bouche devenir sèche au rythme où les larmes envahissaient mes yeux.

Mon rendez-vous était deux jours après mon arrivée à New-York, dans une clinique pas trop loin de mon nouvel appartement. C'était blanc et froid, mais les femmes qui y travaillaient avaient été plus que douces et chaleureuses. Malgré le fait que j'avais une entière confiance en leurs capacités, j'avais l'impression de faire le pire choix de ma vie. Le meilleur pour ma situation, mais le pire au sens plus large du terme. « Je pouvais pas faire autrement. C'est arrivé par accident. » Je m'étais attachée malgré moi. J'avais souvent imaginé une réalité alternative où Dax et moi vivions un d'amour simple où nous élevions cet enfant ensemble. Mais c'était loin d'être notre réalité. « J'ai voulu t'appeler plusieurs fois. » La procédure avait été rapide mais très douloureuse. J'ai passé des semaines enfermée dans mon appartement à pleurer. Juste pleurer. « J'ai voulu t'appeler plusieurs fois. » J'avais pris ma décision avec ma tête et pas mon coeur. Mais mon coeur souffrait. « Mais je ne savais pas quoi te dire. » Cette blessure ne se guérirait probablement jamais.

J'ai senti une larme couler sur ma joue. « Dax... » J'ai senti mon corps s'engourdir. Je n'aurais pas pu distinguer si c'était l'alcool ou la peine. « ... en arrivant à New-York je me suis fait avorter. » C'était la première fois que je le disais à voix haute depuis que c'était arrivé. Même à Maxine, je n'avais jamais utilisé le mot. J'ai baissé les yeux, revenant un peu à la réalité. Ma main était encore sur celle de Dax, alors je l'ai retiré. J'avais peur de ce qu'il allait dire.

CODE BY MAY

_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 15/06/2017
☰ messages : 21


Message(#) Sujet: Re: the bluest things on earth (DAX&BECK) Lun 24 Juil - 13:49


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

Pendant que je l'observais sans vergogne, je voyais bien qu'elle commençait à devenir mal à l'aise. Beckett détestait quand je m'attelais à l'analyser comme ça. Seulement, lorsque je vis son regard se détourner et sa main de déposer contre la mienne, je compris qu'elle avait envie que je me calme un peu. Elle voulait m'apaiser. Toutefois, ses paroles n'aidèrent en rien. Maintenant, j'étais vraiment inquiet pour elle! Qu'avait-elle fait, bordel de merde!? Okay, ce n'était la faute de personne sauf d'elle même, apparemment ...mais qu'avait-elle pu bien faire pour se rendre aussi mal!? Quand j'entendis mon prénom et sa voix craquer, mon coeur se brisa en mille morceaux. Rapidement, je la prit contre moi. L'engouffrant dans mes bras, façon protecteur avant de déposer ma joue contre sa tête et caresser tout doucement son dos. Ssssh, ça ira ...Parle moi ...

Plus elle parlait, plus je sentais mon coeur accélérer. La chaleur me monter aux joues et la rage envahir mon ventre. Toutefois, je continuais à la serrer doucement dans mes bras en caressant lentement ses cheveux ...mais quand elle me dit ce mot ...Avorter ...Je fus contraint de me reculer et l'observer droit dans les yeux. Avorter!? Bouche bée, les yeux grands ouverts j'eus du mal à recueillir mes paroles mais je réussi à souffler «...Tu t'es fait avorter...? mais ...» avant détourner mon regard vers le sol. Troublé par ces dernières paroles. Je senti la frustration resurgir mais décidai de ne rien en démontrer. Je ne pouvais pas. Non. Pas maintenant.

Passant mes deux mains sur mon visage afin de me ressaisir, je dis alors «Pourquoi tu ne l'as pas fait, uh? Pourquoi tu ne m'as pas appelé!? On aurait pu prendre la décision à deux! Je ...J'aurais pu t'aider avec ce bébé je ...J'aurais pu t'aider à prendre ta décision ...Les coûts ...Payer pour ce que tu aurais eu besoin ...J'aurais pu être là! Te protéger te ...Te rendre tout ça un peu moins lourd! J'aurais pu ...» puis hoche non, complètement désorienté «J'aurais pu être là ...» avant de la resserrer fort contre moi. Je n'étais entièrement pas frustré contre elle. J'étais plutôt en colère contre la situation. Tout aurait été plus facile si j'avais été là. Si elle m'avait appelé! J'aurais prit le premier billet pour me rendre le plus rapidement possible à ses côtés!


_________________


©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: the bluest things on earth (DAX&BECK) Mar 1 Aoû - 4:47


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

« Tu t'es fait avorter? Mais... » Ces mots, ils faisaient tant mal alors qu'ils sortaient de la bouche de Daxton. Bon sang qu'ils faisaient mal. Son étreinte autour de moi avait changée, j'ai senti ses bras se contracter, et sa main agripper le bas de mon dos. Mais ça s'est rapidement dissipé et il m'a relâché. J'ai bien vu qu'il cherchait quoi me dire, qu'il cherchait les bons mots. Mais les bons mots pour notre situation n'existaient pas.

Il s'était éloigné de moi, le regard au sol. J'ai eu l'impression de l'avoir blessé. Et il me l'a confirmé avec son dégueuli verbal l'instant suivant. Il avait passé ses mains sur son visage, comme s'il voulait reprendre se esprits. « Pourquoi tu ne m'as pas appelé!? » J'aurais pu lui dire que c'était parce que j'était une grande fille qui pouvait régler ses problèmes toute seule, ou que c'était parce que je ne voulais pas de l'aide de personne, mais ça aurait été faux. « J'aurais pu être là... » Je savais très bien qu'il aurait pu être là pour moi. Il n'avait pas besoin de me le dire ça. Mais de savoir qu'il aurait voulu m'aider, ça, c'était une nouvelle. Qu'il aurit voulu m'aider avec le bébé. C'est une des raisons pour lesquelles je ne lui avais pas dit.

J'ai rammené mes jambes vers moi en me retournant un peu dans sa direction. « J'avais honte, Dax. » Maintenant que mon secret était sorti et que j'avais joué cartes sur table avec Dax, mes larmes avaient séchés un peu, et j'avais un peu plus l'esprit clair. C'était comme si on m'avais enlevé une grosse douleur au ventre. « Je suis tombée enceinte d'un musicien de passage à la station - je ne sais même pas où il habite maintenant. » J'ai pris une grande inspiration. « J'ai cru que l'absence de règles, que la fatigue et que le fait que je ne me sentais pas trop bien était du au stress au travail, de la planification du mariage de Max et Woody, et de l'hésitation à prendre l'offre de Sirius XM... » J'ai eu un sourire en coin, replaçant ma frange derrière mon oreille. « Il a bien fallu que je me rendes à l'évidence quand je me suis mise à vomir à tous les matins. »

Je me suis replacée face à l'océan et j'ai entrepris de relever le bas de mes jeans en les roulant sur mes mollets. « C'était pas le bon moment. » J'ai commencé à me remettre sur mes pieds doucement. « C'était pas le bon contexte. » Je me suis dirigée vers l'eau froide et j'y ai glissé mes pieds. « C'était pas la bonne personne. » ai-je fini par murmurer. Je sentais mes cheveux virevoleter derrière moi, au gré du vent qui s'était levé. Mes pieds étaient congelés, mais la boisson rendait la situation tolérable. Je me sentais étrangement en paix. « J'imagine que tu dois avoir des questions... »


_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 15/06/2017
☰ messages : 21


Message(#) Sujet: Re: the bluest things on earth (DAX&BECK) Jeu 7 Sep - 3:32


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

J'avais la rage au coeur. Me faisait t-elle si peu confiance??? Pourquoi me l'avoir caché? Je n'y comprenais plu rien. Passant mes mains au visage, je du souffler un peu afin de me calmer les nerfs. J'en avais grand besoin, disons! J'aurais pu l'aider! Être là pour elle! Elle n'aurait pas du faire tout cela seule. Si elle n'avait vraiment pas voulu le garder, j'aurais au moins pu être là à ses côtés à lui tenir la main lors de la procédure! Je n'en revenais pas! Me reculant, je relevai mon regard vers les étoiles. Les implorants presque de me donner la force de ne pas péter un câble face à cette situation.

Lorsqu'elle se remit à parler, je croisai mes bras, toujours en lui tournant le dos. Non, je n'étais pas prêt à la regarder à nouveau. Trop en colère contre elle, en ce moment. Seulement, plus elle en disant, plus mes nerfs se calmaient. Lentement, je retournai mon visage vers elle au moment où je la vis mettre ses pieds dans l'eau glacée. Non mais je rêve!? Sans avertir, je lui agrippai vite le poignet avant de la tirer vivement vers moi et regarder ses pieds mouillés. À nouveau énervé mais cette fois-ci, par son geste purement idiot, j'enlevai ma veste et entreprit de les essuyer rapidement du mieux que je pouvais.

D'une voix énervé, il dit en se relevant «Tu cherches à attraper la crève en plus!? C'est ça!?» puis soupire en lui mettant mon écharpe autour de son cou avant de la serrer fermement contre moi. Dans mes bras puissants. Un peu plus calme cette fois-ci, j'ajoute «Tu aurais quand même dû m'en parler. Je t'en veux pour ça ...mais c'est fait et je n'y peux rien.» puis la recule afin de la regarder droit dans les yeux «Maintenant, dit moi quel est le nom de ce connard de musicien pour que j'aille lui péter la gueule.» puis fixe clairement mon regard dans le sien «...Je suis très sérieux.» avant d'esquisser un faible sourire et la reprendre doucement dans mes bras. Protecteur.

Pour enfin répondre à sa question, je hochai non en disant «Je ne te forcerai pas à en parler si tu ne veux pas ...mais stp, ne me cache plu rien, compris? Je suis là pour toi, Becky... J'ai toujours été là pour toi ...Tu n'aurais pas du avoir honte de m'en parler. Je ne t'aurais pas jugé ...Je t'aurais aidé et commis un meurtre, c'est tout ...» puis soupire en regardant ailleurs et en haussant une épaule comme si rien n'était. «C'est tout...» répétais-je pour mettre un peu d'emphase enfin d'essayer de la faire rire un peu. Elle en avait besoin et moi aussi, en ce moment ...


_________________


©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 11/06/2017
☰ messages : 37


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: the bluest things on earth (DAX&BECK) Sam 9 Sep - 22:28


Daxton
&
Beckett
as dawn turns the sky a cold cold blue
it's damn eyes are looking right at you

Les deux pieds dans l'eau, je me sentais bien. J'avais les yeux fixés sur l'horizon. Le silence et le son des vagues me faisait du bien. J'ai entendu Dax se lever derrière moi, me sortant de ma légère transe. Avant même que je puisse réagir, je me suis sentie tirée vers l'arrière - il m'avait aggripé par le poignet et m'avait retourné vers lui. J'ai relevé mon regard vers lui alors qu'il mettait sa veste autour de mon corps. On voyait dans son regard qu'il était en mode survie, et tout ce qu'il faisait semblait être en quatrième vitesse. Tout autour de moi semblait aller tres rapidement, mais moi j'étais au ralenti, en symbiose avec les vagues. Il me frottait vigoureusement les bras, tentant de me réchauffer alors que ce n'était pas nécessaire puisque je n'avais pas froid. Alors que j'allais essayer de lui en faire la remarque, Dax s'était remis à parler rapidement. « Tu cherches à attraper la crève en plus!? C'est ça!? »

Il avait rapidement enroulé son foulard autour de moi. J'avais chaud soudainement, et j'ai eu l'impression de suffoquer, mais je savais que c'était sa façon de s'occuper de moi, alors je l'ai laissé faire. Et il m'a pris dans ses bras, doucement, mais fermement – c'était la première fois qu'on était si proches depuis longtemps, nos corps si près l'un de l'autre. J'ai glissé mes bras autour de sa taille et je me suis laissée enveloper. Nous sommes restés là, en silence, enlacés. J'ai enfoui ma tête encore plus profond dans le creu de son bras, mais avant que je puisse en profiter pleinement, il m'a pris par les bras pour me regarder droit dans les yeux. Instantanément, je me suis sentie transpercée, et même si je ne pensais pas que c'était possible, j'ai eu encore plus chaud. Dax avait cette moue sérieuse qui me faisait tant craquer, avec sa mâchoire serrée. « Maintenant, dit moi quel est le nom de ce connard de musicien pour que j'aille lui péter la gueule. » Reprends-toi Beckett! « ... Je suis très sérieux. » Son instinct de protection envers moi avait toujours été très fort. C'était rassurant. D'avoir l'impression que quelqu'un était là pour me protéger, pour s'occuper de moi. J'ai baissé les yeux. Il savait en demandant la question que je ne lui dirai jamais. Dax m'avait repris dans ses bras sans attendre de réponse.

« Je ne te forcerai pas à en parler si tu ne veux pas... mais s'il te plait, ne me cache plus rien, compris? Je suis là pour toi, Becky... J'ai toujours été là pour toi... Tu n'aurais pas du avoir honte de m'en parler. Je ne t'aurais pas jugé... Je t'aurais aidé et commis un meurtre, c'est tout... » Je voyais bien ce qu'il essayait de faire. Il avait toujours essayé de me faire rire, même dans les moments sombres. Je me suis défaite de son emprise pour le regarder à nouveau. « ... J'avais pas honte de t'en parler. J'avais honte de la situation dans laquelle je me suis mise. » ai-je commencé d'une voix douce. « ... la chose que je voulais le plus au monde c'était de t'en parler. » J'ai délicatement posé ma main sur sa joue, le caressant doucement avec mon pouce. « Je sais que tu ne me jugerais pas. Tu ne m'a jamais jugé. Tu n'oserais jamais. » Ce que je ne pouvais pas, ou voulait pas lui dire, c'est que de lui en avoir parlé m'aurait surement fait changer d'idée. Il m'aurait convaincu de garder le bébé en me disant qu'il allait m'aider. Mais on avait encore trop à vivre lui et moi.

Je me suis approchée de son visage et lui ait déposé un doux baiser sur la joue, et je me suis détachée de lui et suis retournée a nos choses, me servant un verre à nouveau, dos à lui. « On ne se parlais plus vraiment toi et moi, dans ce temps là. En fait, dans les 18 derniers mois, la conversation qu'on a présentement est la plus longue qu'on a eu. » C'était de ma faute en plus si on avait arrêté de se parler. Je me souviens encore des paroles qu'il m'avait dit. Y'en a qu'une seule qui vaut la peine Beck, et tu sais c'est laquelle. Mais j'avais eu peur, et j'ai pris fuite, comme j'avais toujours fait.

J'ai posé mes fesses sur le sable en prenant une gorgée de mon vin et en replaçant le foulard de Dax autour de mon cou – il sentait exactement comme lui, comme dans mes souvenirs. Un doux mélange de son savon, de son désororisant et de brin de scie. J'ai souri doucement. « ... j'ai failli t'appeller plusieurs fois pendant que j'étais a New York.  » J'ai relevé les yeux vers lui, sans le regarder vraiment. « Je savais pas quoi te dire, alors je l'ai pas fait. » J'avais passé 172 scénarios en revue de ce qu'on aurait pu se dire si je l'avais appellé, mais tout me faisait encore trop mal à ce moment là de ma vie. « ... mais je suis là, maintenant. »


_________________

❝ The Last Something That Meant Anything ❞ As hours move to minutes and minutes take longer to break, we've been sitting here for hours, all alone and in the dark. If I could find another thirty minutes somewhere I'm sure everything would find me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

the bluest things on earth (DAX&BECK)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Another Earth [DVDRiP]uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE IS THE LOVE :: weymouth, dorset, uk :: Southdown :: Weymouth Harbour-