Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TOMMY&JAZZ ▲ tout n'est pas cirrhose dans la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☰ date d'inscription : 21/07/2017
☰ messages : 109


Message(#) Sujet: TOMMY&JAZZ ▲ tout n'est pas cirrhose dans la vie Mer 26 Juil - 22:34



Tout n'est pas cirrhose dans la vie

Tommy & Jazz
 
Je déteste mon métier. Secretaire, sérieusement? Quand je pense que j'ai accepté sans que personne ne m'y oblige. Des papiers, des chiffres, des papiers. Et en plus on me demande d'être polie au téléphone. Tout ça pour passer du temps avec un garçon? Le jour où ma conscience me mettra des gifles, je ne pourrais pas dire que je ne l'avais pas mérité. Je suis absolument pitoyable. Et voilà maintenant une heure que je fais semblant de travailler. L'avantage non négociable de ce métier c'est qu'il m'a permis d'atteindre des niveaux improbables à Candy Crush en un temps record. Oh, et si je continue bien à chercher le positif, je dois dire que je suis devenue vraiment très active sur les réseaux sociaux. Quoiqu'il en soit, tous les moyens sont bons pour faire autre chose que ce que je suis censée faire. Je me console en me disant que ça me donnera une bonne excuse pour faire les yeux doux à mon patron. Dis comme ça, ma vie se transforme aussitôt en un scénario de film érotique. Mes petits boulots d'adolescente me manquent, j'étais vraiment une bonne serveuse, j'aurais peut être du rester dans ce domaine là. Je voyais plus de monde, et je m'amusais beaucoup plus. Difficile de faire plus morbide que d'être placée derrière un bureau avec comme seule compagnie un Mac qui n'a pas beaucoup de conversation.

C'est à ce moment précis que mon portable se mit à vibrer. Je le sors de ma poche comme le saint Graal qui vient de me faire sortir d'un cauchemar éveillé. Je venais de recevoir un message de Tommy. Journée pourrie, un petit whisky? Mon visage se fendit par un sourire, enfin une proposition alléchante. J'en avais besoin. Tommy était informaticien, nous nous sommes échangés nos numéros quelques semaines plus tôt. Il était alors venu effectuer un dépannage dans l'entreprise d'Enzo. Ce jour là aussi, il m'avait sauvé d'un ennui qui aurait certainement pu être mortel. Depuis, nous avons pris cette drôle d'habitude d'aller nous saouler en plein milieu de journée pour évacuer tout ce qui ne nous plaisait pas dans nos vies respectives. On ne peut pas dire que nous sommes des amis, j'emploierais plutôt le terme de "partenaire". Je le trouve plus proche de la réalité.

Je jette un coup d'oeil rapide à ma montre. 18h12. En principe, je pouvais sortir d'ici uniquement à partir de 18h30. Après avoir longuement étudié la situation, je pris mes affaires, enfila mon manteau et sortie du bureau à 18h15 tapantes. J'arrive. Nichée sur mes talons aiguilles, je sortie de l'entreprise comme si de rien n'était. Enzo n'était pas dans le coin, et ça n'a jamais tué personne de faire l'école buissonnière de temps en temps. Le coup en vaut la chandelle, j'ai donc décidé de prendre le risque. Je sais ce que vous vous dîtes, quelle aventurière sans peur cette Jazz.
J'arrive au café quelques minutes plus tard. Tommy n'est semble-t-il pas encore arrivé. Je me place au bar, salue le serveur que je connais un peu trop bien maintenant et commande un Daïquiri. J'en profite pour demander également un whisky pour le futur arrivant. Il n'avait pas l'air d'être au top de sa forme, un peu d'alcool pour l'accueillir ne sera pas de trop. Et puis, j'aime mieux patienter avec quelque chose à siroter. Mon attente ne fut pas non plus interminable puisque je sentie rapidement une main se poser sur mon épaule. Bonjour mon sauveteur au langage binaire, je t'ai pris un verre.

By Phantasmagoria


_________________
she just ran away
I hope you don't mind. That I put down in words. How wonderful life is while you're in the world ©️ by anaëlle.


Dernière édition par Jazz McField le Lun 14 Aoû - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 06/06/2017
☰ messages : 206


Feuille de personnage
☰ carnet d'adresses:

Message(#) Sujet: Re: TOMMY&JAZZ ▲ tout n'est pas cirrhose dans la vie Mar 1 Aoû - 23:43



tout n'est pas cirrhose dans la vie
Jazz & Tommy

 

« Tout va bien pour vous »
Tommy soupira pour la énième fois et enfila sa chemise. Visite médicale de la semaine obligée. Au début, il n’était pas contre, après tout, c’était ça où son père ne l’embauchait pas dans son entreprise. Mais à force, il en avait marre. Depuis son retour, il était très bien et sa maladie se faisait rare. Le traitement fonctionnait et Tommy n’avait plus besoin de se cacher. Pour autant, son père tenait tout de même à ce qu’il continue les visites. Une heure de gaspiller. Il regarda sa montre en sortant de l’infirmerie. 17h. Et merde. Et en plus, la journée n’était pas terminée. Il n’avait pas la tête à ça. Il se connecta à sa messagerie et rédigea un mail, afin de prévenir de son départ suite à quelques maux de tête. Avec sa schizophrénie, il pouvait dire ce qu’il voulait, les personnes au courant le laissaient lorsqu’il simulait un mal de tête. Au moins un avantage à sa maladie. À 17h30, il était déjà rentré chez lui, ne voulant rien faire d’autres. Il était rentré en ville depuis quelques semaines déjà, et tout avait l’air plus compliqué que lorsqu’il était parti. Il avait revu Lily, ce qu’il appréhendait énormément et comme il s'en doutait, tout ne s'était pas passé comme il l'aurai espéré. Il n'espérait plus grand chose aujourd'hui, il avait déjà tout perdu en quittant la ville un an plus tôt. Lors d’un jogging matinal, il était tombé nez à nez avec Mary… Disons qu’il avait connu mieux comme routine du matin. Tout était plus simple quand il était parti sans rien dire à personne. Là, il devait rendre des comptes et ça l’épuisait. Il ne savait même plus pourquoi il était revenu, finalement, il ferait plaisir à tout le monde s'il repartait.
Tommy avait besoin de prendre l'air. Il hésita à prendre son téléphone et proposé à Jazz de sortir. Il était certain que de son côté à elle, une sortie lui ferait grand plaisir. Et pourquoi après tout. Il avait besoin de sortir, de se changer les idées, oublié ses ennuis, oublié sa schizophrénie, juste, profiter et penser à rien. Il envoya un message à la jolie blonde et elle ne se fit pas prier pour accepter. Une bonne soirée en perspective. Avec Jazz, tout était simple. Ils n’étaient pas forcément amis, juste des connaissances du travail, mais l’entente était là et c’est tout ce dont il avait besoin, passer du temps avec une personne qu’il ne le connaissait pas.
Il se prépara rapidement, de quoi être présentable, avala ses trois médicaments et le voilà prêt. Il arriva enfin au bar et remarqua que la jeune femme était déjà accoudée au bar, ce qui ne l’étonna pas vraiment. Marchant à sa rencontre, il abordé un large sourire, bien content de passer une soirée comme un gars normal. « Bonjour mon sauveteur au langage binaire, je t'ai pris un verre. » Un whisky l'attendait déjà, ce qui lui donna davantage le sourire. « Ça, c'est magnifique. À peine assis et j’ai déjà un verre ! » Dit-il en s’asseyant à côté de la jeune femme. Il leva son verre pour trinquer avec la jeune femme. « À cette journée pourrie, qui se terminera forcément bien! »


black pumpkin


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☰ date d'inscription : 21/07/2017
☰ messages : 109


Message(#) Sujet: Re: TOMMY&JAZZ ▲ tout n'est pas cirrhose dans la vie Lun 14 Aoû - 14:36



Tout n'est pas cirrhose dans la vie

Tommy & Jazz
 
Je faisais tourner mon doigt humidifié par l'alcool sur les rebords de mon verre, ma tête déposée dans ma main gauche en attendant Tommy. Se retrouver seule face à un verre d'alcool force forcément le débat philosophique. Je divague dans mes pensées, me forçant à faire un retour rétrospectif pas forcément objectif sur ma propre vie. La question qui revient systématiquement n'est autre que : et maintenant, qu'est ce qu'on fait? Et la réponse tarde toujours à arriver. Heureusement, Tommy est arrivé au moment pile où je commençais à m'apitoyer sur mon triste sort. A ton service Chef ! J'avais besoin de ça. Voir quelqu'un qui ne me connait pas encore assez pour me juger. Dire que nous sommes amis serait un grand mot, mais disons que nous partageons un intérêt commun pour l'alcool qui rapproche forcément. La vue de son sourire me fit déjà un nouveau souffle au corps et au coeur. Il leva son verre pour trinquer et je fis de même avec entrain. A nos amours, nos amis et nos emmerdes! Mon verre était déjà bien entamé mais connaissant le jeune homme, je savais qu'il allait vite se rattraper.

Visiblement, il n'avait pas passé la meilleure journée qui soit. J'hésitais à lui demander les raisons de cet engouement mais le fait qu'on ne soit pas si proche que ça refréna mes ardeurs. Le but de cette soirée n'est pas de se lamenter mais plutôt d'oublier. Bon, alors je suppose que c'est le bon moment pour effacer tous ces mauvais souvenirs et d'en créer des plus agréables ! Je termina mon Daïquiri d'un coup sec et commanda deux autres boissons au serveur. Nous sommes là pour ça, autant ne pas faire les choses à moitié. Je pris deux bières dans une main et me leva. C'est l'heure du billard. Le billard et moi, une sacrée histoire d'amour. Je ne compte plus le nombre de parties tardives à moitié éméchée que j'ai pu faire ici. Sans compter que je suis une mauvaise joueuse née. Alors pour ne jamais perdre, cela demande beaucoup d'entrainement. Malgré tout, une partie de billard entraine souvent les confidences et les discussions philosophiques. Alors c'est tout ce que j'ai trouvé sur le moment pour tenter de remonter le moral de Tommy. Je lui attrapa le poignet et le tira vers moi afin de nous diriger tous les deux vers la table de billard. Je déposa les bières sur une petite table et partie chercher deux queues pour commencer la partie. J'espère que tu es fin prêt à perdre. Je redressa mes cheveux en une queue de cheval et les attacha. Un sourire enjôleur aux lèvres je lui tendis l'arme du crime.

By Phantasmagoria


_________________
she just ran away
I hope you don't mind. That I put down in words. How wonderful life is while you're in the world ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

TOMMY&JAZZ ▲ tout n'est pas cirrhose dans la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ludmilla ♣ Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» Tout savoir sur les Sectes
» Un portail dans Strayana ?
» A vendre Iveco turbo daily 120 cv full équipée motocross
» MARY-ANN ♣ La prostitution marcherait moins bien si les hommes n'avaient pas besoin de se confier à tout prix. 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE IS THE LOVE :: weymouth, dorset, uk :: Nottington :: Nottington Coffee-